Accueil  >  Camille de Peretti, mammaire et fils
Flux RSS

Camille de Peretti, mammaire et fils

Le 18 février 2016 à 11:35 par Olivier Bellamy

camille-de-peretti.jpg

Dans son roman Blonde à forte poitrine, Camille de Peretti nous rappelle qu’en littérature il n’y a pas de grands ou de petits sujets, d’histoires scabreuses ou élégantes, mais que tout est dans le regard aigu et la patte du romancier. On peut faire un livre profond avec un personnage apparemment superficiel, du beau avec du laid (sans lait, et pour cause), du saint avec des seins.

Voici son programme :

3 Madeleines :

1. Dolly Parton, “9 to 5″
2. Musique du film Jeux interdits, par Marcel Dadi
3. The Joubert Singers, “Stand on the Word” (Larry Levan Mix)

4 morceaux de classique :

1. Johann Strauss (père), La Marche de Radetzsky, avec le Philharmonique de Vienne dirigé par Karajan au Concert du Nouvel An de 1987
2.  Johann Strauss (fils), La Chauve-Souris, “Ouverture”, avec le Philharmonique de Vienne dirigé par Karajan au Concert du Nouvel An de 1987
3.  Liszt, Rhapsodie hongroise n°2, par Valentina Lisitsa
4. Lalo, Symphonie espagnole, 3ème mouvement, par David Oistrakh

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 Patrick Delaunay, le 19 février 2016 à 11:06 :

Brune à faible poitrine… aime Jayne Mansfield.


Donnez votre avis !






ombre