Accueil  >  François Laroque, dans la langue de Shakespeare
Flux RSS

François Laroque, dans la langue de Shakespeare

Le 13 février 2016 à 12:44 par Olivier Bellamy

francois-laroque.jpg

Il connaît tout du grand Will. Professeur émérite à la Sorbonne, François Laroque est l’un des plus éminents spécialistes de l’auteur du Roi Lear. Son Dictionnaire amoureux regorge d’informations de première main. Tiens, saviez-vous qu’il existe un Jardin Shakespeare au bois de Boulogne ? Et que la musique est partout dans ses pièces :
“L’homme qui ne possède pas la musique en lui
Qui n’est pas ému par le doux frottement des notes
N’est bon qu’à comploter, à trahir, à piller
Son esprit est sombre comme la nuit
Ses émotion sont aussi noires que l’Erèbe
Méfions-nous d’un tel homme. Ecoutons la musique.”
Le Marchand de Venise
Vous aurez compris que François Laroque, lui, est de bonne compagnie.

Voici son programme :

I. Quatre musiques classiques :

1) “It was a lover and his lass”, par l’ensemble Deller Consort
2) “Caleno custure me”, par l’ensemble Deller Consort
3) Bellini, I Capuletti i Montechi, “Cavatine di Romeo”, par Joyce DiDonato
4) Leonard Bernstein, West Side Story, “Maria”

II. Trois “Madeleines” :

1) Paul Robeson, “O Shenandoah”
2) “Les Trois Cloches, par Edith Piaf et les Compagnons de la Chanson
3) Elvis Presley, “Don’t be cruel”

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 Patrick Delaunay, le 19 février 2016 à 11:04 :

Lire Shakespeare. The thing. The king.


Donnez votre avis !






ombre