Accueil  >  Marthe Villalonga, pied-noir et mains propres
Flux RSS

Marthe Villalonga, pied-noir et mains propres

Le 25 septembre 2013 à 14:14 par Olivier Bellamy

240913-marthe-villalonga2.JPG

Marthe Villalonga me fait penser à ma grand-mère, née en Algérie comme elle. Des manières brusques et un rire chaleureux, une pudeur méditerranéenne et un goût pour la conversation. Un courage et un sens de l’honneur qui ne se paient pas de mots.
La concierge est peut-être dans l’escalier, mais son coeur reste auprès de Debussy et Ravel.

Voici son programme :

- Liszt : Chapelle de Guillaume Tell
- Debussy : Prélude « Danseuses de Delphes »
- Ravel : Concerto en sol, 2e mvt (Argerich)
- Rachmaninov : Moment musical n° 4 (Lugansky)

Madeleines :
- Jacques Brel : “Les vieux”,
- Serge Lama : “L’Algérie”,
- Michel Sardou : “France”

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre