Accueil  >  Yasmina Khadra, un coeur pur
Flux RSS

Yasmina Khadra, un coeur pur

Le 20 septembre 2013 à 09:38 par Olivier Bellamy

190913-yasmina-khadra2.JPG

Lire un bon livre, ce n’est pas si courant. Il s’en publie tellement de semblables qui se croient uniques. Mais rencontrer un écrivain, c’est encore plus rare. Je veux dire quelqu’un qui vous entraîne dans un univers tel que si vous l’aviez croisé dans la rue, vous auriez probablement tourné la tête ou vous auriez accéléré le pas. Ainsi Gorki dans Les Bas-Fonds ou Dostoïevski ou le Hugo des Misérables ou le Mark Twain des bayous. Quelqu’un qui, d’une cellule crasseuse, d’un quartier pouilleux, de la cale sordide d’un bateau où grouillent des rats, vous écrit une symphonie. Sans rien édulcorer, sans rien enjoliver, mais en montrant la chose telle qu’elle est, le monde tel qu’il est avec sa violence, son âpreté, sa méchanceté, mais à travers le regard d’un coeur pur. Avec ce qu’il faut d’honnêteté, de courage pour le décrire, mais aussi de distance, d’humour et de hauteur morale pour que le lecteur puisse vivre cette aventure avec empathie et passion. C’est le cas du dernier livre de Yasmina Khadra et je vous prie de me croire que je vais me précipiter sur tous les autres, dussè-je en perdre le sommeil.
Ajoutez à cela que l’homme possède ce mélange de droiture et d’humanité d’un élégant et brave capitaine sorti d’un western de John Ford, celui qui sait que le Bien n’est pas dans un camp et le Diable dans l’autre, et qui se donne beaucoup de mal pour trouver un sens à sa mission, créer de l’harmonie et protéger les faibles.
De mémoire d’animateur de Passion Classique, mes amis, c’est l’une des plus belles émissions que nous avons partagée ensemble.

Voici son programme :

3 madeleines :
- Jacques Brel : “La Fanette”, “Ces gens là”
- Georges Moustaki : “Le métèque”

3 classiques :
- Mozart : La flûte enchantée, « Der Vogelfänger » (Fischer-Dieskau)
- Beethoven : symphonie n° 7, Allegretto (Bernstein)
- Beethoven : concerto pour violon 1er mvt (Ferras)

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre