Accueil  >  Brigitte Engerer, marraine des Elections et notre reine à tous
Flux RSS

Brigitte Engerer, marraine des Elections et notre reine à tous

Le 07 novembre 2009 à 11:00 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Brigitte Engerer

1. Brigitte Engerer était malade deux jours avant l’émission. En ce moment, elle répète et joue en Belgique. Lundi, elle sera sur la scène de Pleyel… Mais elle a tenu à venir au studio bien qu’encore un peu souffrante. Elle avait promis ! Voilà ce qu’on peut appeler une très grande dame. “Ne m’embrasse pas !” m’a-t-elle simplement dit en arrivant alors que je voulais la prendre dans mes bras. Elle avait peur de me refiler ses microbes. Après l’émission, elle était en pleine forme. Prête à jouer trois concertos et des partitas de Bach entre chaque ! Elle m’a sauté au cou comme une jeune fille. Oubliés les microbes. L’adrénaline les avait tués net. Voilà un artiste !

Cela me rappelle une histoire qu’aimait raconter Jean-Claude Brialy. Un jour, le comédien Pierre Brasseur, qui aimait un peu trop la bouteille, était en retard à la répétition. On est allé le chercher. Il est arrivé avec une gueule de bois terrible, tenant à peine debout. Ses camarades étaient consternés, mais il est monté sur scène, a ouvert la fenêtre factice qui donnait sur un mur, a respiré à pleins poumons comme s’il était à Val d’Isère, a refermé la fenêtre dans un silence de mort et s’est exclamé, subitement frais comme un gardon : “Alors, on y va ?”

2. “Bidonnée” l’émission de Clémentine Célarié ? Comment peut-on être aussi malveillant ! On aime ou on n’aime pas cette merveilleuse comédienne, et tout le monde a le droit d’exprimer ses réserves de manière sincère et sensible, mais s’il est une chose qui ne fait pas l’ombre d’un doute, c’est sa franchise et son honnêteté. Les deux seuls morceaux qu’elle n’a pas choisis sont : Carmen et La Périchole et je l’ai dit à l’antenne. C’est par pudeur et modestie que Clémentine Célarié n’a pas voulu mettre en avant sa glorieuse descendance Halévy, mais je pensais que c’était bien qu’on le sache. Elle ne connaît pas Cosi fan Tutte de Mozart ! Est-ce un crime ? Elle a eu la franchise de l’avouer. D’autres n’ont pas d’aussi délicats scrupules. Faut-il en profiter pour suspecter quelque chose de louche ? J’avoue que ce commentaire me révulse. Il me semblait que ce qui nous rapprochait autour de ce blog, c’était justement le partage, la générosité, la bienveillance à l’égard de ceux qui avouent ne pas tout connaître, mais qui aiment passionnément ce qu’ils connaissent et qui ont la fraîcheur de vouloir découvrir. La culture, c’est la curiosité, pas l’arrogance. En promotion ? Oui, certainement. Mais pas pour une lessive, pour une pièce classique de Goldoni, qui est un chef-d’oeuvre et qui est jouée à la perfection. Est-on “en promotion” lorsqu’on partage ce qui nous fait vibrer au plus profond de nous ? Et l’expression “faire des ménages” est déplacée. Cela signifie qu’on est payé, ce qui n’est évidemment pas le cas lorsqu’on est invité à une émission de radio. C’est même insultant et cela trahit la petitesse de celui qui l’emploie. Désormais, je ne répondrai plus à ce genre de commentaires, mais je tenais à lever le doute auprès de ceux qui sont fidèles à l’émission. C’est si facile et si bas de salir.

Voici le programme de Brigitte Engerer. Comme je l’ai dit à l’antenne, il était composé (excepté les madeleines) des morceaux des Elections classiques. Est-ce “bidonné” là aussi ?

Tchaïkovski : Les Saisons (Engerer)

Madeleines

Schubert : Impromptu n° 3 op. 90 (Fray)

Mozart : Concerto n° 23 (finale) Perahia

Kabalevski : Concerto n° 3 (finale)

Programme :

Mélodie d’Orphée de Gluck-Sgambati (Kissin)

« Rêverie » de Schumann (Engerer)

Première Romance sans paroles de Mendelssohn (DiLuka)

Brahms : Concerto n° 1 (finale) par Gilels

Beethoven : Sonate « Pathétique » (2e mvt) par Kempff

« Campanella » de Liszt par Cziffra

Tags : , , ,
Lien permanent | Rétrolien

Il y a 14 commentaires pour cet article :

1 Itié, le 07 novembre 2009 à 11:40 :

Vous avez raison Olivier .
La seule remarque que je ferai : je préfère Clémentine en rigolotte !
Quant à l’émission , je suis comme un buvard . J’attends de boire vos paroles et celles de vos invités , même si ils ne sont pas toujours faciles !

2 Guillemette, le 07 novembre 2009 à 12:00 :

Cette émission avec Brigitte Engerer était un véritable cadeau : tous ces morceaux au piano magnifiquement interprétés… J’avais l’impression de tourner les pages des ” classiques favoris du piano”, les partitions de toute ma jeunesse ! Tout ceci accompagné des mots lumineux de Madame Engerer… Merci Olivier !

3 Françoise (40), le 07 novembre 2009 à 12:56 :

Cher Olivier,
Ce fut une émission tout en douceur. Reposante, plaisante de bout en bout. Merci à vous deux.
Vos exemples concernant la maladie de Brigitte et de Pierre Brasseur ne vous rappellent-ils pas ce que vous a dit récemment Luc Bondy ?
J’ai bien aimé aussi l’émission avec M. Vincent. Je redoutais un peu. Habituellement, ces « savants » ne me plaisent pas. Ils sont trop « terre à terre » à mon goût. Ils ne savent pas parler de l’Ame. Lui, si.

Olivier, si nous sommes si nombreux à apprécier votre émission, c’est probablement parce que c’est VOUS que nous aimons avant tout. Justement, ce sont votre honnêteté et votre franchise qui nous font vous écouter en toute confiance. Alors, je voudrais ne plus vous sentir aussi triste. Oubliez, SVP, ce vilain commentaire. Cette « fidèle auditrice », si fidèle est-elle, est allée un peu loin dans son propos. J’espère qu’elle le regrette déjà …
Continuez à nous apporter chaque soir ces instants de bonheur. Même si vos invités ne plaisent pas à tout le monde (il m’est arrivé de ne pas aimer et de le dire !), l’interview est toujours intéressant. Permettez moi, à mon tour (je n’oublie pas vos adorables mots lorsque je ne me suis pas sentie bien en janvier dernier), de vous apporter mon affectueux soutien.
Avec toutes mes amitiés, je vous embrasse.
Françoise à Sanguinet

4 Martine, le 07 novembre 2009 à 13:59 :

Olivier, je regrette un peu de n’avoir pas réagi au commentaire si négatif concernant Clémentine Célarié, parce que notre silence a pu vous donner l’impression que l’on cautionnait cet avis, en fait ce qui est excessif est insignifiant…
comment imaginer que l’on puisse choisir une émission comme “passion classique” pour venir faire une promo ? a fortiori quand on n’est pas une mélomane avertie, comme C. Célarié a eu l’honnêteté de le dire ? (est-ce que cela mérite le mépris pour autant ?) ce que j’ai ressenti en l’écoutant : c’est une personne très sensible, elle vit tout sur le registre de l’émotion (ce qui a pu effectivement être un peu difficile à suivre par moment pour nous), elle est pour moi d’une grande honnêteté, avoue très simplement ne pas connaitre tel ou tel morceau. J’imagine le courage qu’il faut pour oser venir dans votre émission, en sachant que l’on va être entendu par des milliers de personnes qui “s’y connaissent” bien plus en musique classique…. et pour le choix des morceaux, personnellement tout m’intéresse : plaisir d’écouter un morceaux connu, ou plaisir de découvrir quelque chose de nouveau pour moi, tout est bon ! c’est pour cela que l’émission avec Brigitte Engerer a été si agréable

5 Marie-France, le 07 novembre 2009 à 19:32 :

J’adhère complètement aux propos de Françoise. Bon week end . Marie-France

6 EliseF.(36), le 07 novembre 2009 à 20:09 :

à Françoise (40)
Je vous remercie de ces précieux renseignements.Je suis “novice” en la matière mais je suis très heureuse de pouvoir à nouveau écouter R.C. via Internet depuis quelques jours. Je vais, grâce à vous, chère Françoise, me pencher sur ces nouveautés.
Bon week end.
Elise

7 Elise F.(36), le 07 novembre 2009 à 21:03 :

Cher Olivier,
Encore une bien belle émission axée sur le piano avec Brigitte Engerer qui semble un peu rétablie et comme je regrette son désistement, parce que souffrante, le 29/10/09 aux Lisztomanias de Châteauroux. Et bien oui nous avons dans l’Indre quelques festivals réputés et aussi à la Châtre,Nohant,Gargilesse…Quant aux avis suite à la prestation de C.Célarié, même si vous nous avez habitués à mieux, laissez dire,on peut ne pas être d’accord, mais être plus nuancé dans ses critiques. Bon week end.

8 Elise (36), le 08 novembre 2009 à 10:47 :

Cher Olivier,
Quelle belle émission axée sur la piano avec Brigitte Engerer qui semble un peu rétablie et comme je regrette son désistement le 29/10/09,parce que souffrante, aux Lisztomanias de Châteauroux(36).Oui, dans l’Indre, nous avons quelques festivals réputés aussi à la Châtre,Nohant,Gargilesse…Quant aux remarques assez acerbes concernant C.Célarié laissez dire… Même s’ il est permis des critiques nuancées,certains oublient qu’ici nous ne sommes pas chez Ruquier! à lundi 19h.

9 Renate, le 08 novembre 2009 à 16:40 :

Vous avez raison d’éclaircir d’éventuels “doutes”, Olivier. Cela prouve à quel point cette émission est votre “bébé”. Vous avez défendu votre passion avec passion et en même temps une personne qui vous est chère. C’est l’élégance du coeur.
Deux “grand crus”, les émissions avec Brigitte Engerer et Jean-Didier Vincent, lequel j’ai découvert.
Amicalement.
Françoise, vous êtes géniale…

10 Françoise (40), le 08 novembre 2009 à 19:31 :

Oh non, chère Renate. Je ne mérite absolument pas ce qualificatif. Le rouge me monte au joue. Je suis tout simplement naturelle et très spontanée … trop parfois, il paraît.
Ce soir, dîner au restaurant avec une de nos filles (notre gendre en déplacement en Italie. A Naples précisément, où il s’est malheureusement fait voler du matériel dans son véhicule).
Je vous embrasse. A bientôt.
Françoise

11 Renate, le 08 novembre 2009 à 20:37 :

Mais si, ce que vous avez dit à Olivier était vraiment joli car justement spontané. Très bonne soirée (malgré les mauvaises nouvelles de Napoli).
Amitiés. Renate

12 Françoise (40), le 08 novembre 2009 à 23:47 :

Chère Renate,
Vous êtes une très, très gentille personne. Aussi agréable qu’intéressante. Nous avons bien dîné. Chinois, pour une fois et pas déçus !
Demain et mardi, une excursion à Rocamadour…. En attendant Vienne ; il faut que je cherche sur Internet des programmes de concerts.
Bonne soirée.
Très amicalement.
Françoise

13 Sylvie OTTAVI, le 12 novembre 2009 à 18:14 :

Bonjour Olivier,
J’adore votre émission quel que soit votre invité… Qu’il soit fin connaisseur ou pas de musique dite classique, nous partageons de savoureux moments, et cela me permet aussi de connaître vos invités autrement que dans leur registre. BRAVO pour votre éclectisme qui me font apprécier tous les genres.

14 Nelly Bailly-Maître, le 12 novembre 2009 à 18:39 :

Merci Brigitte Engerer. Si je fais ‘court’ c’est que je vais essayer de ne plus trop perdre de temps. Cette grande chaleur qui passe de votre voix à vos mains par votre âme j’ai aimé comme nous tous. Olivier on vous aime et j’avais déjà répondu à ces commentaires détestables. J’ai écouté hier et je vous écoute ce soir.Amitiés. Nelly.


Donnez votre avis !






ombre