Accueil  >  Age, ai-je ?
Flux RSS

Age, ai-je ?

Le 30 avril 2009 à 10:08 par Olivier Bellamy

Claude Hagège et Olivier Bellamy
Encore un client pas facile ! comme on dit familièrement dans le métier. Tout le monde se souvient du premier passage, brillantissime de Claude Hagège dans l’émission Apostrophes de Bernard Pivot. D’un coup, ce professeur obscur d’une matière exotique pour la télévision (la linguistique) est devenu une star. C’était il y a fort longtemps… Quelques aigreurs d’estomac et quelques shampoings Belle Color plus tard, l’homme semble vieillir moins bien que le latin.

Il est arrivé au studio vers 18 h 25 avec une étrange lueur sadique dans le regard. “Vous vous êtes inquiété ?” m’a-t-il demandé. Je sortais de l’enregistrement de deux émissions, un peu crevé, et non, je ne m’étais pas inquiété. Il a eu l’air déçu. Vexé de s’apercevoir que son petit tour n’avait pas marché, il m’a questionné d’un air agacé. “Pourquoi ?” Que me voulait-il ? On allait entrer dans le studio dans cinq minutes, il fallait se détendre, rassembler ses idées, se concentrer, sourire, se dire qu’on allait faire une belle émission, et voilà qu’il me cherchait des poux. “J’étais sûr que vous seriez à l’heure” j’ai répondu. Ça l’a énervé deux fois plus. “Pourquoi ?” a-t-il répété d’un ton excédé. “Parce que la linguistique est le code de noblesse de la langue et que la ponctualité est la politesse des rois” ai-je répondu pour le calmer. Mon assistante est venu lui proposer à boire. “Deux minutes” a-t-il sèchement lâché en essayant d’éteindre en vain son portable. Pour qu’on ne prenne pas de retard, je lui ai donné un coup de main. Florent nous a pris en photo (pour ce blog ! voit-on que je suis tendu ?). Claude Hagège a voulu un double de la photo. Sur le champ ! Comme un enfant, qui réclame un bonbon avant d’aller se coucher. On lui a dit qu’on allait lui en envoyer une par “courriel” (surtout pas par “e-mail”, malheureux, n’allez pas me l’énerver !). Il était 18 h 30, le journal venait de commencer. C’est à ce moment-là qu’il a voulu téléphoner. Or son portable était éteint. Florent lui a prêté le sien. Une minute plus tard, à la faveur de la chronique d’Henri Gibier, nous sommes entrés dans le studio. J’essayais de rester zen, tout en prenant les choses en main, en douceur. Il a hurlé en lisant “On air” sur la lumière rouge. “Ne peut-on pas l’écrire en français ?” Eh bien, c’est pas gagné ! “Je termine mon “flash”, enfin, mon point d’information” a lâché finement Béatrice Mouédine. 

Je ne me souviens plus trop du déroulement de l’émission. Simplement qu’il évitait de répondre aux questions, qu’il écrasait des larmes de crocodile en écoutant la musique, qu’il chantait très fort (pas toujours très juste), qu’il voulait montrer qu’il maîtrisait la grammaire de la musique à la manière d’un médecin de Molière. Il a eu des raccourcis surprenants : “ce qui est lyrique est généralement dans le mode mineur”… Curieux ! Ah oui, et j’ai bien eu l’impression qu’il essayait de me coincer par deux fois, en prof sournois. Il avait l’oeil qui essaie de sourire et l’autre qui menace du directeur Muche face à Topaze dans le film de Pagnol. 

A ce moment-là, j’ai lu le message d’un auditeur : “Il est odieux. Courage Olivier, tenez bon !” Qu’il est doux d’être compris…

Voici le programme de Claude Hagège : 

SCHUBERT - premier mouvement de la Symphonie inachevée 

.

MADELEINES (OPERA) :



Faust (Gounod) :
.. L’air du Veau d’Or Méphisto » 



Carmen (Bizet) :
. La séguédille 

.

Samson et Dalila (Saint-Saens) : “Mon coeur s’ouvre à la voix de Dalila” 




PROGRAMME : BRAHMS - début du concerto pour violon et orchestre (sur le violon)  

 FAURé - La ballade pour piano et orchestre 



. César FRANCK - première mesure sonate pour piano et violon 

. MENDELSSOHN - deuxième mouvement du concerto pour violon et orchestre - FRANCK - premier mouvement du quintette pour quatuor à cordes et piano 

. BRAHMS - première phrase du quintette à cordes et piano 

.

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 51 commentaires pour cet article :

1 Guillemette, le 30 avril 2009 à 14:36 :

Cher Olivier, j’ai bien compris votre allusion lors de votre entretien avec Pierre Assouline au dynamisme de ses blogueurs, toujours nombreux et réactifs… je me lance donc aujourd’hui car je suis écroulée de rire en lisant votre dernier article ! Si ce Monsieur savait que tant d’humbles auditeurs anonymes se damneraient pour être les invités classiques ! En attendant, impossible de réécouter l’émission : ma curiosité est à son comble ! Bien amicalement à tous.

2 pierre, le 30 avril 2009 à 16:57 :

J’ai bien rigolé. Et puis au bout d’un moment, ce triste sire m’a gonflé.
Vous avez eu le courage de le remettre à sa place au sujet de Berlioz en prenant le risque de vous enliser dans une polémique stérile (courant avec ce genre de personnes).
Sans doute éminent en linguistique, mais encore qq progrès à faire en anglais . Traduire “On AIR” par “sur air” (trad. littérale, surprenante) . “A l’antenne” Cher professeur !

3 Paul Dupuis, le 30 avril 2009 à 21:40 :

Bonjour,
Ceci est pour vous dire que le lien du Mercredi 29 avril, Claude Hagège, ne fonctionne toujours pas.
Merci d’y voir!

Paul

4 Paul Dupuis, le 30 avril 2009 à 21:40 :

Bonjour,
Ceci est pour vous dire que le lien du Mercredi 29 avril, Claude Hagège, ne fonctionne toujours pas.
Merci d’y voir!

Paul

5 Françoise (40), le 01 mai 2009 à 10:28 :

Cher Olivier,
Dès le début de l’émission ce “Monsieur” m’a agacée. Je suis Française, j’aime mon pays, j’aime notre langue et j’essaie le mieux que je peux de la respecter et de la défendre. C’est pourquoi quand il dit que “l’on parle Français dans 70 pays” … je ne considère pas que ce soit forcément très glorieux, du moins en ce qui concerne un certain nombre d’entre eux ! D’ailleurs, pourquoi n’en a-t-il pas nommé quelques’uns ?
Très vite, j’ai considéré que ce Monsieur aimait s’écouter parler, pour ensuite découvrir qu’il aimait aussi s’entendre chanter (pas moi). Ce qui aurait pu être amusant chez quelqu’un de charmant et agréable (comme la grande majorité de vos invités - ouf !- )autant chez lui, cela a été prétentieux et ridicule.
“des larmes de crocodile” dites-vous. C’est tout à fait ce que l’on a ressenti de l’autre côté du poste.
Si j’ai bien retenu, il a parlé aussi de “la suavité chez Brahms”. Cela signifie ?
Heureusement que vous lui avez demandé d’avoir des explications moins “techniques”, car cela devenait franchement insupportable, “mal à propos”.
En ce qui me concerne, je vous ai abandonné (vous me pardonnerez je pense), après vous avoir envoyé un message en direct. Effectivement, je n’ai pu résister quand il vous a dit : “c’est la raison pour lequel” …
Bon, cher Olivier, vous avez finalement plus souffert que nous, mais votre talent, votre gentillesse et votre courtoisie (eh oui !) ont fait que vous vous en êtes, forcément, bien sorti.
Les jours se suivant mais ne se ressemblant pas toujours, votre invité de ce soir a largement effacé la suffisance du précédent.
Je vous souhaite à tous … une excellente fin de semaine.
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet
P.S. Je n’avais pas vu l’émission Apostrophes à laquelle vous vous référez et je ne connaissais pas Monsieur Hagège.

6 catherine hennequin, le 01 mai 2009 à 10:51 :

Bonjour , je n ai pas pu ecouter ce soir là, etre a l ecoute de votre emission , mais apres cette lecture , je comprend mieux pourquoi on ne peux la reecouter .

7 Daniel, le 01 mai 2009 à 12:07 :

« Bienheureux les fêlés car ils laisseront passer la lumière » disait Michel Audiard…
J’aime bien ces gens un peu hors des clous ; de l’extravagance et la démesure, sortent parfois des gemmes.

8 pierre brandicourt, le 01 mai 2009 à 13:06 :

admiratif de claude hagege, je me faisais un plaisir de pouvoir l’écouter en revenant du travail. Malheureusement le lien ne fonctionne pas comme il y a quelque temps pour anne sinclair . Y a t il une censure pour les désagréables. Bravo pour votre émission , c’est la meilleure émission depuis Pivot.

9 pierre, le 01 mai 2009 à 17:28 :

Je parie pour l’auto-censure,
le pauvre homme doit avoir honte de lui-même.
Il doit passer par des hauts et des bas à mon avis.
Je me souviens très bien de son émission chez Pivot où effectivement il avait fait un show érudit. j’ai lu quelques articles de lui : c’est toujours le même ton péremptoire et provocateur. Cet homme croit détenir la Vérité et s’adresse à ses interlocuteurs comme à ses élèves. Il se croit investit d’une mission, mais en fait il fait beaucoup de tort à la langue française car il est toujours dans la caricature. Je n’aime pas son penchant franchouillard, non plus.
En quelque sorte c’est aussi une victime car c’est incontestablement un produit des media.

10 Reine, le 01 mai 2009 à 17:46 :

Bonjour,
Je vais faire court, j’ai détesté les quelques minutes de ce faux érudit de Hagège.
Non seulement snob et inintéressant, il n’y connaît rien en musique classique.Pardon mais J’ai donc zappé sur france musique.Mais pourquoi donc avoir invité cette personne?

Salutations
Réanne

11 pierre, le 01 mai 2009 à 18:12 :

Un souvenir qui me fait encore hurler de rire à l’heure où j’écris : le quatuor Hagège (en toute modestie bien sûr. Il y a le quatuor Schumann , le quatuor Debussy, le Quatuor Satie… et puis le quatuor Hagège). Il nous a expliqué qu’ils étaient vachement forts, parce qu’il y en avait la moitié qui étaient professionnels. Olivier, aide-moi stp, je ne me souviens plus, il se comptait dans les professionnels ou dans les amateurs ?
En tout cas, ce qui est sûr c’est que c’est un professionnel du ridicule.

Le monde désormais se scinde en deux : ceux qui ont entendu l’émission du 29/04 et les autres …

12 yvette bertholom, le 01 mai 2009 à 23:19 :

Je voulais tout simplement vous félicitez pour votre émission avec Sir Hagege. Elle montre le professionnel que vous êtes. Vous avez su déjouer les attaques de ce MONSIEUR qui à mon gout est fort peu interessant. De plus sa prétention a choqué mes timpans ! et mes timpans j’y tiens !! ils me permettent de savourer les moments agréables à l’écoute de votre émission Merci Monsieur Bellami de nous éviter a l’avenir un invité aussi déplaisant…. Mes timpans vous en remercient d’avance !!!! AMITIES

13 Livadiotti Roberto, le 02 mai 2009 à 00:25 :

Moi j’ai trouvé que votre conversation avec Hagège ne manquait pas d’intéret. Comme vous,Olivier,j’ai apprécié le choix du Concerto pour violon de Brahms qui est le plus beau des concertos pour cet instrument. Vous avez bien fait de choisir l’Inachevée de Schubert à la place de la Wanderer-fantaisie, ça nous change un peu de la musique de chambre que la plupart de vos invités choisissent.

14 pierre, le 02 mai 2009 à 08:57 :

Au fait !
Je serai reconnaissant à Radio-Classique de nous communiquer les dates de concert du quatuor Hagege. J’ai vraiment hâte de l’écouter ! En y allant, je ferai sans-doute un crochet chez le pâtissier …

15 Nelly Bailly-Maître, le 03 mai 2009 à 00:02 :

J’ajoute mon petit grain de sel car en écoutant Hagège que je ne connaissais pas j’ai trouvé dommage qu’il prenne ce ton prétentieux!Et puis j’ai aimé Mendelsshon.Heureusement qu’il y avait la musique…Bonsoir Chers Françoise et Roberto. Et peut-être Pierre, enfin c’est juste une idée comme ça, peut-être pourrions-nous aller tous ensemble écouter le quatuor Hagège.J’ai loupé plein d’émissions avant mais bon!Nelly.Bx.33

16 pierre, le 03 mai 2009 à 08:38 :

Chère Nelly,
si vous y allez, vous m’y verrez très certainement. Je serai tout près de la scène !
Mais quelle horreur ! je m’aperçois, en me relisant, que j’ai fait une énorme faute d’orthographe à “investi” dans mon message du 1er mai. C’est sûr, quand il le lira, le professeur me punira …

17 Livadiotti Roberto, le 03 mai 2009 à 12:54 :

Chére Nelly, comme vous, j’aime bien aussi Mendelssohn et je connaissais Hagège pour avoir écouté une émission avec Jacques Chancel, il y a quelques années ou avec Bernard Pivot. Par contre, je n’ai jamais entendu parler du quatuor Hagège.

18 pierre, le 03 mai 2009 à 16:30 :

Il est vraiment très malin cet Olivier !
Le surlendemain il rediffuse l’émission avec Michel Legrand. Tout le contraire de l’émission du 29/04 : un invité qui fredonne juste et tout en finesse. Ces commentaires sont subtils et pas pédants, quelquefois émouvants (lorsqu’il parle de son père par exemple). Il a su rester humble, malgré une reconnaissance internationale. Vraiment tout le contraire !
J’ai trouvé cette émission formidable. Legrand m’a fait redécouvrir le concerto pour flûte et harpe de Mozart. Je suis d’accord avec lui, cette phrase qu’il a fredonnée est absolument divine.

19 Françoise (40), le 03 mai 2009 à 16:47 :

Bonjour chère Nelly, cher Roberto
Et moi aussi j’aime bien Mendelssohn.
Alors, ce “quatuor Hagege” existerait vraiment. Moi qui pensais à une boutade !
D’accord avec ce que vous dites Pierre. Je n’ai pas réécouté l’émission consacrée à Michel Legrand, mais je garde un bon souvenir de sa première diffusion.
Bon dimanche à vous tous.
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet.

20 SOHM, le 04 mai 2009 à 09:35 :

Je n’ai pû être à l’écoute de l’émission avec Mr Hagège et, je m’en félicite ! Pourtant j’avais été “snobée” lors de son passage chez Pivot!
En revanche, j’ai été subjuguée par l’émission où Louis DANDREL s’est exprimé ; quel plaisir d’écouter ce Mr parler humblement de lui malgré son immense érudition musicale. Quelle jeunesse, et quelle douceur dans sa voix ….. on sent une réelle passion! Merci Monsieur DANDREL, d’autant que vous êtes à l’origine de cette radio que j’apprécie tant!

21 Nelly Bailly-Maître, le 04 mai 2009 à 13:45 :

Chers Françoise et Roberto.
Ce cher Pierre doit ‘rire sous cape’! j’aurais certainement mieux fait en tournant mon stylo 7 fois dans ma main avant d’écrire. Il y a peut-être eu, un désir de quatuor Hagège, un ou deux mouvement au loto du Collège, que sais-je! A bientôt. Pardonnez-moi. Amitiés. Nelly.Bx.33

22 Françoise (40), le 04 mai 2009 à 14:16 :

Chère Nelly, j’adore votre humour et votre gentillesse. Amitiés
Françoise

23 pierre, le 04 mai 2009 à 16:27 :

Chère Nelly,
absolument pas, je ne ris pas sous cape. Si je me gaussais , c’est de ce Diafoirus, pas de vous. Françoise, vous qui avez écouté l’émission du 29/04, ne vous souvenez-vous pas ? Je n’ai rien inventé au sujet du “quatuor Hagege” je n’ai fait que rapporter ce que j’ai entendu, et qui, encore une fois, m’a fait bien rire.

24 Françoise (40), le 04 mai 2009 à 17:57 :

Cher Pierre,
J’étais bien à l’écoute le 29/04 mais, ainsi que je le dis dans mon premier message, “j’ai abandonné”. Et, avant de partir complètement, mes tympans - tout comme ceux d’Yvette - eux avaient fermé boutique depuis un certain temps!
Je l’ai bien sûr entendu parler du “quator Hagege”, mais ne connaissant pas l’individu (sans regrets …), je n’y ai pas trop prêté attention.
Je remarque que nous réagissons surtout quand l’invité est excellent (Dieu merci… ils sont nombreux) ou au contraire détestable.
Mais, ne soyons pas égoïstes, d’autres l’ont peut-être apprécié … même s’ils ne se manifestent pas.
Très amicalement.
Françoise à Sanguinet
P.S. Ce soir, c’est la rediffusion de “Jane Birkin”. Je ne l’aime pas et je crois me souvenir que j’étais la seule ; au moins sur ce blog !

25 Livadiotti Roberto, le 04 mai 2009 à 19:48 :

Décidément, les commentaires sont nombreux sur cet invité. A part sa “suffisance” il a fait quand meme quelques choix intéressants. Quant à l’émission avec Jane Birkin, je ne l’ai pas aimée du tout. Je pense qu’elle ne connait pas grand chose à la musique classique et je vous rejoins pour cela, Françoise et je vous salue ainsi que Nelly.

26 Nelly Bailly-Maître, le 04 mai 2009 à 21:20 :

Cher Pierre. Ce Mr Hagège fait couler beaucoup d’encre. Je peste, je peste car impossible de faire partir mon message. Bien sûr que non, je n’ai pas pensé un instant que vous vous gaussiez de moi. Cela se dit ainsi? Simplement j’ai bien ri et j’ai bien entendu ce passage du quatuor Hagège.Bonne soirée. Nelly.Bx.33

27 pierre, le 04 mai 2009 à 21:57 :

Chère Françoise,
je n’ai pas réécouté la rediff de Jane Birkin, mais je me souviens qu’elle ne m’avait pas enthousiasmé (elle ne m’avait pas non plus outré au point de participer à ce blog). Comme à l’accoutumée Jane B avait fait son grand numéro de larmes de crocodiles. Un détail qui tue et qui m’est resté en mémoire : elle employait “violin” à la place de “violon”, comme si elle ne maîtrisait pas suffisamment le français après une bonne 40aine d’années passées en F. Et puis on a tous sorti nos mouchoirs au moment de la sempiternelle 5ème de Mahler (c’est bien dans cette émission ou je confonds ?). C’est fou comme le manque de sincérité est criant chez certaines personnes !
J’admire votre tolérance. C’est vrai, vous avez raison, d’autres les ont peut-être appréciés.

28 sandrine, le 04 mai 2009 à 22:07 :

Pourquoi ces rediff. de Michel Legrand, ou Jane Birkin SVP?, notre serviteur n’a t’il rien d’autre à nous proposer en son absence? Encore que M. Legrand je l’écoute bien volontiers lui….
N’y a t’il pas d’autres invités qui ont marqué plus que l’invité de ce soir, cette formidable émission qui est la votre Monsieur Bellamy?
Mais où êtes-vous donc?
cordialement
sandrine
Ps le lien Hagège fonctionne enfin, il faut attendre 5 bonnes minutes de bande muette avant d’entendre le générique de Roméo et Juliette.

29 Françoise (40), le 04 mai 2009 à 22:48 :

Chère Sandrine,
Je suis étonnée, moi aussi, de ces rediffusions. Michèle Legrand, nous l’avions entendu il y a vraiment peu de temps.
Quant à J. Birkin, cher Pierre, lors de son premier passage, j’avais tenu à peu près les mêmes propos que vous, ce qui m’avait valu des commentaires assez virulents de la part de certains !
Ce soir, je me suis dit “réécoutons”. Eh bien, je l’ai trouvée encore pire que dans mon souvenir. Oui, la 5ème de Mahler c’était bien dans l’émission. Oui, c’est beau… mais quand même de là “à-souffler- dans-son-mouchoir-en-direct-à-la-radio” !
Cher Roberto, vous connaissez mes lacunes en matière de musique classique (et aussi mon désir de m’améliorer) mais je me joins à vous quand vous dites qu’elle ne connait pas grand chose à la musique classique.
Vous voyez, Pierre, je ne suis pas toujours très tolérante.
Chère Nelly, heureusement que nous n’utilisons pas d’encre … que de recharges nous faudrait-il !
Mes amitiés à vous tous.
Françoise à Sanguinet

30 pierre, le 05 mai 2009 à 08:07 :

Ah oui, le lien fonctionne enfin.
Mon passage préféré :
CH : je mourrais sans musique
OB : Merveilleux !
Qui des deux est le plus sincère ?

31 Mélisande, le 05 mai 2009 à 22:49 :

Eh oui, le quatuor Hagège existe bel et bien, et en plus il donne des concerts - enfin un par an et c’est largement suffisant… Bon, pour être honnête, j’y assiste quand je peux, parce que c’est un excellent spectacle… comique!! Claude Hagège au violon, ça vaut tous les one man shows du monde… On peut aussi venir, ne pas lire le programme et essayer de reconnaître les morceaux. Pas facile comme “blind test” (oups, j’aurais dû écrire “examen à l’aveugle”)! Haydn ressemble à Schönberg… Sa meilleure performance reste à ce jour la sonate de Franck (enfin les mouvements qu’il se risque à tenter de jouer). Malheureusement, ou heureusement, je ne crois pas qu’il existe d’enregistrement des performances mémorables de cet improbable quatuor.

32 babey marie, le 06 mai 2009 à 00:51 :

Quel pédant cet Hagège agrège, il me donne envie de dire des gros mots à la manière de Brassens qui ,soit dit en passant, s’exprimait foutrement mieux que ce monsieur je sais tout!
Comme c’est triste les gens sans d’humour!! Alors, M…. à lui et vive Berlioz!
Avec mes amitiés et ma compassion
Marie

33 Yver de la Vigne-Bernard, le 07 mai 2009 à 11:17 :

Etonnant de vous entendre si tendu lors d’une émission car la voix est un vecteur magique pour les émotions. Heureusement j’étais dans les embouteillages et la Seine coulait lentement et j’ai écouté jusqu’au bout ce personnage qui aime peut-être la grammaire mais sûrement pas la musique. Bravo pour votre courage. Je profite de votre blog pour vous demander s’il serait possible d’entendre un jour la pluie de perles de Gabriel Osborne. Un vieux souvenir d’enfance de mes cours de piano!
Solange

34 Renate, le 07 mai 2009 à 12:07 :

Cher Tous, Françoise, Roberto, Sandrine, Nelly… je reviens parmi vous après un petit voyage et un petit “burn-out” professionnel, pardon M. Hagège. Non, jétais juste un peu surchargée. J’ai lu avec intérêt tous vos commentaires dont certains m’ont fait rire, et je tiens à dire que j’ai un peu tremblée pour Oliver Bellamy pendant l’émission avec C.H. - mais j’ai abandonné, tout comme Françoise.
Hier soir, écouter une deuxième fois Jean-Louis Fournier était assez intéressant. Ah oui, c’est vrai, il avait dit ça, etc.
Et Jane Birkin, je n’ai pu écouter une partie, c’est vrai, je comprends qu’elle puisse énerver. Il semble, en effet, curieux qu’elle fasse autant d’erreurs “après une bonne 40aine d’années passées en France”, comme le remarque Pierre. Mais cela fait tellement partie de son personnage que c’est plutôt rigolo. Sans vouloir la défendre, je constate moi-même, étant en France depuis 27 ans, qu’avec l’âge, sniff, j’ai parfois tendance à commettre quelques erreurs qui furent impensables avant, notamment en ce qui concerne les articles - allez savoir. Donc, à mon avis, vous n’êtes pas au bout de vos peines avec Jane B.! Sinon, je la crois parfaitement sincère, elle a juste cette façon particulière d’exprimer ses sentiments. Et je salue ses combats, entre autres en faveur d’Aung San Suu Kyi. Elle a d’ailleurs un lien avec l’entreprise pour laquelle je travaille et je peux témoigner qu’elle se bat régulièrement pour mettre sur pied des projets humanitaires. Voilà, je crois que cela mérite d’être mentionné.
Bon week-end, amicalement. Renate

35 pierre, le 07 mai 2009 à 13:29 :

Chère Renate.
J’admire aussi votre bienveillance et sans doute suis-je trop sévère envers Jane B. Moi aussi, j’aimais bien son côté “nature” et cool et j’appréciais vraiment son répertoire (enfin de celui de Serge G.). Mais en fait, ce qui me gêne, c’est le mélange des genres : je pense qu’elle a redoutablement les pieds sur terre pour le business, et la tête en l’air pour le reste. Je suis désolé, mais je n’arrive pas à y croire. D’autre part, pour ce qui concerne le “charity business”, Serge G., de ce que j’en sais, était au moins aussi généreux. La différence c’est qu’il ne le faisait jamais savoir. C’est là que se situe toute l’élégance, à mon humble avis. De plus, je ne juge pas une personne à ses engagements. Ce sont des choix personnels. Mais je ne voudrais pas non plus m’étendre et avoir l’air de donner des leçons … Trop tard, me direz-vous ?

36 Françoise (40), le 07 mai 2009 à 14:26 :

Chère Rénate,
Je suis très heureuse de vous re-lire ; j’espère que votre “petit voyage et votre “burn-out” professionnel” vous ont comblée.
Ainsi que vous avez pu le constater, rien d’extraordinaire pendant votre absence. Des rediffusions, pour lesquelles je me demande sur quels critères s’est basé Olivier dans sa sélection. Si ma mémoire ne me fait pas défaut (sait-on jamais … avec l’âge), il me semble que - contrairement à ceux entendus juqu’à maintenant (et ce soir P. Torreton !!!) -beaucoup d’autres invités avaient suscité de notre part des réactions très positives (***). Bon, souhaitons qu’Olivier passe de bonnes vacances, qu’il fasse son plein d’énergie pour nous servir encore plein de bons moments.

Rénate, vous êtes trop modeste. A en juger pas vos écrits, je doute que vous ne vous exprimiez pas tout aussi parfaitement à l’oral.
Cher Pierre,
Vous avez raison, nous n’allons quand même pas passer notre temps à parler de J. Birkin ! Pour ma part, j’en terminerai en disant que son côté que vous jugez “nature” et moi “négligé”, je déteste. Sa voix - tant parlée que … “chantée” - me désespère.
Et pour ce qui est du “charity business”, il y a, en effet, tellement de généreuses personnalités … mais très discrètes.
Mes amitiés à vous tous.
Françoise à Sanguinet.
(***) Un nom - parmi tant d’autres - me vient subitement à l’esprit : Pierre Douglas (l’aviez-vous écouté cher Pierre ?). Il y avait eu plein de commentaires suite à son intervention ; son émission avait été une totale réussite.

37 Renate, le 07 mai 2009 à 16:11 :

Chère Françoise, cher Pierre,
D’accord, on ne va pas s’éterniser sur le sujet “Birkin”. Aucune idée si elle est “nature” ou “négligée” mais je peux certifier qu’elle n’est pas à classer dans le genre “profiteur”. Puis, se battre pour les droits de l’homme et s’engager dans des actions caritatives, n’y a-t-il pas pire ? Est-ce du “Charity Business” ? Soit. Si je me permets de vous dire qu’elle est discrète, c’est qu’elle fait peut-être plus que ce que l’on sait d’elle. Honnêtement, je n’ai aucune raison particulière de faire le Zorro, c’est juste que je suis, pour des raisons xy, un peu au courant. Tout le reste, sa voix, sa façon de parler, ses choix musicaux, évidemment, cela peut déplaire.
Sur ce, à bientôt pour des nouvelles aventures. Merci pour votre gentillesse, Françoise. - Ce soir, pour M. Torreton, je ne suis pas sûre d’être fidèle au poste. En tout cas, cela m’a fait plaisir de vous lire. Je vous embrasse! Renate

38 catherine verbregghe, le 08 mai 2009 à 08:51 :

cher Olivier,
l’emmission d’hier, jeudi 7 mai n’est toujours pas dans votre blog, jours férié oblige probablement. je sais que, du coup, je suis hors sujet mais j’ai été très heureuse d’entendre Philippe Torreton dire haut et fort ce pour quoi les profs de musique et visiblement aussi nos parents d’élèves se battent. intégrer réellement la culture dans les cursus scolaires. malheureusement depuis 20ans, la situation n’évolue pas.

39 fonbaustier, le 08 mai 2009 à 10:04 :

Demandez donc une fois à Claude HAGEGE s’il serait heureux d’aller chasser le lion sur la côte de Coromandel.

40 François, le 08 mai 2009 à 16:49 :

Chers amis, je trouve votre considérable correspondance concernant le passage de Claude Hagège à l’émission d’O.Bellamy. Ce déchaînement d’exaspération m’amuse, il se trouve que je connais bien C.Hagège pour suivre régulièrement ses cours depuis pas mal d’années. Oui, il a un ego phénoménal, oui il est pédant, exaspérant, à la limite du ridicule. Mais c’est un personnage tout à fait fascinant, d’une culture pratiquement sans faille, et n’en déplaise à certains, un fin et sincère connaisseur en musique. Enfin le quatuor “hagège” est un quatuor d’amateurs et il est plus facile de s’en moquer que de pratiquer soi même cet art difficile.

41 pierre, le 09 mai 2009 à 09:20 :

Cher François.
Merci de ces précisions tout à fait intéressantes, si si. Il est vrai que pratiquer un instrument de musique est un art difficile. Je vous remercie de nous l’avoir confirmé au cas où nous aurions pensé le contraire. Quant aux limites du ridicule, je ne suis pas le seul à penser qu’elles ont été allègrement franchies, balayées, anéanties. On peut dire que, tel un Christophe Colomb, cet homme à découvert un nouveau monde dans ce domaine.
Amicalement.

42 Françoise (40), le 09 mai 2009 à 11:02 :

Cher François
Ne connaissant pas Monsieur Hagege, je n’ai pu, pour ma part, ne le juger qu’au travers de sa « prestation » chez Olivier Bellamy.
« Culture sans faille » dites-vous. Soit. Mais culture et intelligence peuvent faire bon ménage. Si, si, cela existe. Je connais au moins un de ces individus pourvus des deux ; et, là, on ne demande qu’à apprendre… sans gêne ni honte de sa propre ignorance !
De mémoire de bloggeuse, je ne me souviens pas si un autre invité a recueilli autant de commentaires !
Tout comme Pierre, je suis heureuse d’apprendre que pratiquer un instrument de musique est un art difficile. Je n’avais pas encore compris pourquoi nos filles avaient abandonné le piano au bout de cinq ans ! Et pourquoi notre petit-fils de 9 ans - avec son alto - fragilisait nos tympans !
Allez, bonne fin de semaine à tous.
Cordialement.
Françoise à Sanguinet
PS. Puisque je parle d’intelligence, je viens - enfin - d’acheter le CD « Opium » de Philippe Jaroussky … (vous savez ce garçon si humble, si modeste, si agréable). Une petite merveille.

43 yvette, le 10 mai 2009 à 18:00 :

Aie Aie ! je viens de relire les commentaires concernant votre emssion avec Sir Hagege ! Mille excuses Monsieur BELLAMY d’avoir écorché votre nom enfin “nous deux” mes tympans aussi !!!
Que voulez vous c’est la faute à Hagege il m’a énervé!! A l’avenir ce sera Olivier comme tout le monde restons simple pas comme…. Amitiés

44 Nelly Bailly-Maître, le 10 mai 2009 à 20:49 :

Chers Françoise et Roberto merci pour vos messages. Roberto, je vous ai un peu lu et je vais passer vous faire un petit commentaire et répondre vous répondre Françoise.
Renate cela me fait plaisir de vous retrouver enforme pour glisser vos commentaires; cette vie dans laquelle nous courons est tellement stressante, à différents niveaux, selon chaque âge, nos épruves et nos responsabilités qu’il faut nous poser parfois.
Jane Birkin je n’ai pas pu la réecouter vraiment mais ce qui m’agace seulement c’est son accent qu’elle semble cultiver (oui: les violines) cela fait un peu beaucoup!
Quant à C.Hagège finalement il nous a tous fait réagir et échanger sur le blog d’Olivier que j’ai hâte de retrouver cette semaine autant que je pourrai. Je vous envoie mes amitiés. Nelly.Bx.33

45 Nelly Bailly-Maître, le 10 mai 2009 à 22:11 :

Oui Yvette vous avez raison. Bon, j’ai fait des fautes car j’ai tapé directement! flûte et mon messaage qui ne part pas!. Nelly.Bx.33.

46 Erica Roche, le 16 mai 2009 à 18:49 :

Ce n’est qu’aujourd’hui que j’ai écouté cette émission devenue celebrissime et j’y ai trouvé exactement ce que pensais - ça m’a rappelé mes lointaines études de linguistique en Angleterre sans les années 60 (je suis anglaise) et je peux dire que tous mes profs de linguistique étaient tout aussi suffisants - je ne sais pas si c’est inhérent à cette matière - et encore pire qu’eux étaient les médievalistes qui se croyaient à la cour de la table ronde! En plus quand on pénètre dans une salle des profs. dans une université anglaise on imagine y entendre des conversations hautement intellectuelles, et la réalité est tristement tout à fait le contraire. Tout ça pour dire qu’il ne faut pas trop en vouloir à Mr. H - il est le fruit du climat dans lequel il baigne. Ceci dit, heureusement que la grande majorité de vos invités, Olivier, sont autrement plus sympas et simples, même quand il s’agit de talents immenses. Fabrice Luchini a fait les pieds et les mains pour aller écouter Roland Barthes au Collège de France - je n’en ferai rien pour Mr. H.

Amitiés, Erica

47 pierre, le 18 mai 2009 à 15:43 :

Il ne faut peut-être pas généraliser, non ? Même si cette discipline a ses spécificités, il doit certainement exister des exceptions à cette règle.
Certains linguistes de référence sont admirables par leur savoir et leur intelligence, deux qualités distinctes, comme le faisait remarquer très justement Françoise. Un nom me vient à l’esprit : Noam Chomsky,
Vraiment tout le contraire d’un chauvinisme étriqué, obscur et désuet.

48 Erica Roche, le 19 mai 2009 à 13:51 :

Je ne généralise pas - je ne parle que de mon expérience personnelle. Je n’ai hélàs jamais eu le bonheur de cotoyer Noam Chomsky ni de l’entendre!! Fin du débat?? Erica

49 Diana, le 06 octobre 2010 à 23:52 :

Monsieur, Fidèle auditrice de votre émission quotidienne “Passion classique”, j’ai partagé récemment mon engouement et ma joie de vous écouter avec le Professeur Claude Hagège, une personne pour laquelle je ne cache pas mon respect et mon admiration. C’est donc par hasard que je lui ai parlé de votre émission et de votre manière de nous faire voyager ou nous orienter sur des morceaux choisis grâce à vos invités. J’ai eu peine à croire d’après certains propos rapportés de votre blog que votre émission avec Claude Hagège s’est réellement mal passée. C’est étrange cette discordance entre le Professeur qui m’a semblé plutôt enthousiaste lorsque je lui ai parlé de votre émission et les commentaires malveillants que vous avez narrés sur internet. Je suis certaine qu’il continue à suivre votre émission et ces quelques lignes que vous écrivez m’ont un peu désorientée. J’espère que ce moment s’estompera le temps aidant.

50 pierre, le 27 décembre 2010 à 15:58 :

Sans doute le professeur a-t-il eu un éclair de lucidité avec le temps. Plus vraisemblablement, son entourage l’aura invité à mettre un peu d’eau dans son vin…

51 Diana Pignard, le 28 décembre 2010 à 18:23 :

Monsieur, Fidèle auditrice de votre émission quotidienne “Passion classique”, j’ai partagé récemment mon engouement et ma joie de vous écouter avec le Professeur Claude Hagège, une personne pour laquelle je ne cache pas mon respect et mon admiration. C’est donc par hasard que je lui ai parlé de votre émission et de votre manière de nous faire voyager ou nous orienter sur des morceaux choisis grâce à vos invités. J’ai eu peine à croire d’après certains propos rapportés de votre blog que votre émission avec Claude Hagège s’est réellement mal passée. C’est étrange cette discordance entre le Professeur qui m’a semblé plutôt enthousiaste lorsque je lui ai parlé de votre émission et les commentaires malveillants que vous avez narrés sur internet. Je suis certaine qu’il continue à suivre votre émission et ces quelques lignes que vous écrivez m’ont un peu désorientée. J’espère que ce moment s’estompera le temps aidant.


Donnez votre avis !






ombre