Accueil  >  Emouvante Mireille Delunsch
Flux RSS

Emouvante Mireille Delunsch

Le 26 février 2009 à 23:48 par Olivier Bellamy

Mireille Delunsch

Mireille Delunsch est une artiste qui frôle parfois le génie. Le reste du temps, elle est seulement extraordinaire. Après son triomphe dans Yvonne princesse de Bourgogne, elle chante à nouveau à l’Opéra de Paris demain dans Idoménée de Mozart. Quelle générosité d’être venue dans notre émission la veille de la première, le moment où, généralement, l’on ne veut ni parler, ni rien. Seulement attendre l’estomac noué. 

Ma première expérience avec Mireille Delunsch n’est certainement pas un bon souvenir pour elle. Je l’avais invitée dans une émission présentée par Emmanuelle Gaume sur France 3 et intitulée Drôles de Gammes où j’étais chargé de la direction artistique. Il y avait eu des tensions… Elle n’était pas très contente de la manière dont ça s’était passé. Bref !

Lorsqu’elle est entrée dans le studio, Gérard Pangon finissait son émission et diffusait une mélodie française interprétée par une chanteuse anglaise. Son jugement lapidaire a jeté un froid. J’ai senti notre Gérard un peu froissé même s’il n’en a rien laissé paraître. J’ai commencé l’émission dans mes petits souliers… et si elle allait être désagréable… lever les yeux au ciel après une imprécision… soupirer d’agacement devant une question mal posée… 

Et puis, sa voix chaude, nette et bien timbrée m’a saisi.  Sa franchise et son intelligence m’ont rassuré. Dès qu’elle a ri, je me suis senti tout à fait à l’aise. Mireille Delunsch n’a pas un caractère facile, mais elle est vraiment impressionnante car elle ne truque pas. Même en interview. Son exigence réclame la même chose en face. Il faut être à la hauteur. Vers la fin, elle est devenue émouvante. “Je reviendrai” a-t-elle lâché au moment de partir avec un large sourire. Ouf !

Voici son programme et les airs par elle que j’ai choisis.

Don Giovanni – air d’Elvire (Delunsch/Harding/DVD)

Madeleines

Le 1er concerto pour piano de Tchaïkovski avec le pianiste Van Cliburn.
-

 La toccata de Widor pour orgue par n’importe qui.

La chanson: Batling Joe, chantée par Yves Montand, de préférence la toute première version

Programme

Le prélude de Lohengrin, de préférence la version Kubelik.

 Les nuits d’été par Régine Crespin
 »Le spectre de la Rose »

 Aida par Leontyne Price “ritorna vincitor »

Et

Pelléas et Mélisande (Delunsch/Casadesus)

Le couronnement de Poppée de Monteverdi (Delunsch/Otter)

Iphigénie en Tauride de Gluck (Delunsch/Minkowski)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 7 commentaires pour cet article :

1 tores.albert, le 27 février 2009 à 10:39 :

oui une femme extraordinaire, que j’aime et je respecte.
Son amour pour la musique est grandiose de même que sa voix.
Son duo avec !!!Mle Casadessus est sublime, je suis heureux d’avoir des goûts similaires sur les choix
Merci à vous

2 François de Verdière, le 27 février 2009 à 11:56 :

Je n’arrive pas trouver le DVD du Don Giovanni avec M. Delunch et harding dont vous avez passé hier soir l’air d’Elvire? Quel editeur?
Merci

3 Yohan, le 27 février 2009 à 12:41 :

Le DVD de Don Giovanni (Aix 2002) est édité par Bel Air Classiques.

4 D., le 27 février 2009 à 13:28 :

Mmm…bien jolie dame !
Pour elle, je quitterais bien ma mère et vendrais mon vélo…
Je me ferais greffer deux autres oreilles pour mieux l’écouter et je dormirais sous le porche de son immeuble pour la voir passer tous les matins.
HAaa…j’ai un orgasme !

5 Jean-Luc, le 27 février 2009 à 14:27 :

Bonjour
J’apprécie votre émission qui me fait découvrir la musique et vos invités sous différentes facettes
Toutefois votre invitée d’hier soir a commis une errur en disant que J Brel qui l’émouvait autant que Piaf etait un simple interprète
Je voulais juste lui rappeler que Brel est un auteur interprète et compositeur
Pour preuve relisez les jaquettes des disques et Brel est étudié dans les écoles (terminale ou 1ère) depuis de nombreuses années
Ayant 52 ans j’ai une prof de français qui nous avait fait étudier un texte de Brel en 77
A bientot a votre écoute sur l’antenne

6 Catherine Parodi, le 27 février 2009 à 21:07 :

Cher Olivier,

J’écoute souvent votre émision et RC en général, pour mon plus grand plaisir, mais j’avoue avoir été particulièrement bluffée par votre invitée d’hier soir M. Delunsch, que je ne connaissais pas (honte à moi !)et qui m’a impressionnée, autant comme femme que comme artiste. Sa personnalité riche, sa voix chaude, son parcours impressionnant, son humilité (lorsqu’elle a parlé de R. Crespin notamment)et sa curiosité qui la pousse à aller sans cesse vers de nouveaux projets et de nouveaux rôles -n’en déplaise aux catégorisateurs de voix - bref, tout chez elle m’a enthousiasmé, et je n’attends plus qu’une chose, mieux la connaître, sur disque ou sur scène ! Comment ai-je pu passer “à côté” de cette artiste jusqu’à présent ? Ignorance de ma part, peut-être, mais aussi une présence insuffisante dans les media… En tous cas merci à vous, encore une fois !

CP

7 Livadiotti Roberto, le 01 mars 2009 à 12:15 :

Elle a une très belle voix, elle est belle et son programme intéressant, sauf que je n’aime pas bcp le concerto pour piano de Tchaikowsky que je trouve superficiel.


Donnez votre avis !






ombre