Accueil

Olivier Bellamy et Sempé

Sempé se dit fou. Qu’il le reste puisqu’il nous apporte une vision du monde à nulle autre pareille. Mais c’est nous qui sommes fous. De lui !

Lire l’article en entier

Tags :
8 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Joffrin au salon du Libre

Le 19 mars 2009 à 11:01 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Laurent Joffrin

Retour au Salon du Livre. J’ai été touché de rencontrer plusieurs auditeurs, qui sont venus me témoigner leur amitié. Un homme charmant (il se reconnaîtra) m’a dit qu’il écoutait l’émission chaque soir avec sa femme. Il me l’a même passée au téléphone. Elle est fleuriste et compose des bouquets magnifiques, paraît-il. Il m’a parlé de la manière dont il découvrait peu à peu la musique classique grâce à Radio Classique. Une dame, très émue, m’a dit : “Si vous arrêtez un jour, des gens vont se suicider”. Cela paraît excessif, mais il ne faut pas le prendre au pied de la lettre. C’est une manière de dire : continuez à nous faire découvrir des gens passionnants et à débusquer leur part de vérité, de fragilité, de beauté. J’en ai parlé à Sempé, hier, qui m’a dit qu’il connaissait bien cette angoisse de la chose qui risque de s’arrêter. On a tous peur de perdre ce à quoi on est attaché. C’est de l’amour, tout simplement. Quand j’étais jeune, c’était la Tribune des Critiques de disques, que j’écoutais religieusement chaque dimanche. Quand Antoine Goléa est mort, j’ai pleuré.

Lire l’article en entier

Tags :
2 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Olivier Bellamy et André-Comte Sponville

Comme Eric-Emmanuel Schmitt, André Comte-Sponville aime Mozart et a eu une sorte de révélation avec ce compositeur, façon Claudel à Notre-Dame de Paris. L’auteur de “Mozart et moi” et celui du “Petit Traité des grandes vertus” ont ceci en commun qu’ils touchent un large public tout en étant suspectés d’être d’habiles faiseurs par l’intelligentsia.

André Comte-Sponville a le mérite d’écrire avec clarté. Il est athée, mais confesse par exemple son admiration devant la simplicité des Evangiles. Ses discours sur l’amour, le temps, la morale offrent au lecteur intermittent des visions limpides et d’une belle intelligence, souple, brillante. Lire l’article en entier

Tags :
15 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Au salon du livre

Le 15 mars 2009 à 13:27 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Alain Mabanckou
C’est toujours une joie (mêlée à un peu de stress) de sortir du nid douillet du studio pour se plonger dans une manifestation publique. Nous étions à la FIAC avec Pierre Bergé il y a quelques mois, nous avons posé nos micros au Salon du Livre vendredi et samedi dernier. La rencontre avec les auditeurs est toujours enrichissante. On bavarde avec des personnes de Limoges, d’Anjou, de Bretagne, du midi… Chacun parle des émissions qu’il a préférés, des invités qui l’ont surpris… Lire l’article en entier

Tags :
11 commentaires Lien permanent | Rétrolien

ombre