Accueil

Si Martha Argerich fascine à ce point le monde musical, c’est évidemment pour son jeu. Sonorité dorée, puissance colossale, richesse des couleurs, imagination des phrasés, spontanéité… C’est aussi pour les paradoxes de son caractère : transparente et insaisissable, rebelle et tendre, diva et modeste… Lire l’article en entier

Tags :
27 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Bruckner : de Anton à Pascal

Le 09 janvier 2010 à 13:40 par Olivier Bellamy

Pascal Bruckner et Olivier Bellamy sur Radio Classique
1. Pascal Bruckner serait peut-être un vague descendant du compositeur Anton Bruckner. Ça alors ! Lire l’article en entier

Tags : ,
9 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Etrange et royal Ivo Pogorelich

Le 17 décembre 2009 à 17:37 par Olivier Bellamy

Je suis assez fier de cette interview avec Ivo Pogorelich car cela m’a demandé beaucoup de mal pour l’obtenir. Il a fallu montrer patte blanche à sa secrétaire particulière, insister, rappeler. J’ai même demandé à Martha Argerich d’intervenir en ma faveur (ce qui me fait rire car cela revient à demander au pape pour obtenir une audience avec un cardinal). Lire l’article en entier

Tags : ,
19 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Guy Touvron, la croisière, sa muse

Le 16 décembre 2009 à 09:25 par Olivier Bellamy

Olivier Bellamy et Guy Touvron

Guy Touvron est l’un des plus fidèles disciples de Maurice André. Trompettiste au rayonnement international, il enseigne au CNR de Paris (rue de Madrid) et a joué notamment avec Martha Argerich dans l’enregistrement de référence du Concerto pour piano et trompette de Chostakovitch. Lire l’article en entier

Tags : , ,
1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Fascinante Martha

Le 05 juin 2008 à 17:14 par Olivier Bellamy

Coup de fil de Brigitte Fossey ce matin. Elle a écouté l’émission Martha Argerich et l’a adoré. A-t-elle revécu “Jeux interdits” en l’écoutant ?

« Mon mari, qui connaît très peu la musique est resté près du poste jusqu’à la fin » a-t-elle ajouté. Mail d’Annie Dutoit, la fille cadette de Martha. Elle n’a pu en écouter qu’une partie sur son ordinateur à New York. Eh oui, Radio Classique est accessible dans le monde entier grâce à son site Internet. Elle me demande si elle peut la réentendre dans son intégralité. Oui oui, vous pouvez même la réécouter dès maintenant :

1re partie :
2e partie :

Pour retrouver le détail des oeuvres diffusées durant l’émission, cliquez ici.

J’espère que les mélomanes pointus n’auront pas trouvé cette conversation trop superficielle. Le plus important pour moi, c’est qu’on puisse retrouver son jeu dans sa voix, sa manière de penser, de se protéger, de tout dire sans rien perdre de son mystère. Lire l’article en entier

Tags : ,
14 commentaires Lien permanent | Rétrolien

ombre