Accueil
Flux RSS

Le “sixième sens” de Lang Lang

Le 30 septembre 2010 à 00:00 par Olivier Bellamy

 Olivier Bellamy reçoit Lang Lang sur Radio Classique

  1. Lorsqu’on parlait de Sigismond Thalberg (le grand rival de Franz Liszt), on évoquait sa “troisième main”, un effet surprenant qu’il obtenait en jouant des contre-chants avec ses deux pouces, au milieu du clavier. Lang Lang, dont les moyens sont phénoménaux, mais dont le goût et la culture ont parfois été en deçà de ce qu’on est en droit d’attendre d’un grand virtuose qui s’attaque à des chefs-d’oeuvre musicaux, parle de “sixième sens” à développer à propos de l’éducation musicale des enfants. Une jolie expression, heureuse et bienvenue. La musique apporte une dimension en plus, une sensibilité, un chemin vers la transcendance, qui est à la portée de tous, pour peu qu’on puisse y avoir accès. J’ai longtemps été assez critique avec Lang Lang qui me semblait manquer de maturité et de profondeur. “Les jeunes pianistes sont comme les pamplemousses, disait Horowitz, ils sont cueillis trop tôt ; il faut les laisser mûrir”. On n’est pas obligé d’aimer tout le monde, mais, au travers de certains enregistrements, Lang Lang m’a heureusement surpris. Lire l’article en entier

Tags :
11 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Lang Lang en direct direct

Le 23 juin 2008 à 15:32 par Olivier Bellamy

Je ne suis pas sorti très à l’aise de l’interview de Lang Lang ce matin, lundi 23 juin. D’abord il parlait en chinois (merci à l’excellent traducteur M. Jing, qui s’est prêté à ce périlleux exercice sans une fausse note), ce qui rendait la conversation laborieuse. J’ai eu souvent l’impression qu’il ne répondait pas vraiment aux questions. Ses réponses étaient millimétrées, pas très spontanées. C’est souvent le cas dans ces journées de promotion marathon (il a vu défiler des journalistes toute la journée). Et puis, je n’ai peut-être pas été très bon. 

Il est vrai que je n’ai pas toujours écrit des choses très tendres sur Lang Lang. Lire l’article en entier

Tags :
4 commentaires Lien permanent | Rétrolien

ombre