Accueil

gerard-causse-300.jpg

Musique classique
Bartok. Cto pour violon No2.  Le début en priorité, avec Renaud Capucon

Beethoven. Quatuor Opus 130  «  la cavatine » Par le quatuor Guarneri

Berlioz. « D’amour l’ardente flamme »
Susan Graham
Bruxelles mai 2002
Dir: Antonio. Pappano

-Ernest  Chausson « Pièce »
Lawrence. Power. Alto
Simon. Crawford- Phillips.    Piano
Hyperion records

Madeleines:

- Barbara.  L’aigle noir

- Léopold. Simoneau « Dalla sua pace »

- Mozart, La clémence de Titus «  ah perdona al primo affetto »
Bonney/ Garanca

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

jerome-ducros-300.jpg

Musiques :

- Richard Strauss : Morgen, op. 27 n°4 – Gewandhausorchester Leipzig, Kurt Masur, Jessye Norman
- J.S. Bach : Cantate 21 (Ich hatte viel Bekümmernis), Duo Soprano-Basse Komm mein Jesu – Concentus musicus Wien, N. Harnoncourt
- L. Bernstein : Ouverture de Candide – New York Philharmonic Orchestra, Bernstein (dir.)
- A. Honegger : Le Roi David, finale. Orchestre de la Suisse Romande, Ernest Ansermet (prendre la plage « Ayant promis à Dieu » et commencer en fondu d’ouverture vers 03’00’’, un peu avant l’entrée du chant)

Madeleines :

Georges Brassens : Je rejoindrai ma belle
Édith Piaf : Marie la Française
Jacques Brel : Fils de

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

claire-marie-le-guay.jpg

- Mozart, Symphonie concertante Renaud Capuçon, Antoine Tamestitt, Louis Langrée _ Ilème mouvement, Andante
- Thierry Escaich, Dans la nuit, Nuits Hallucinées
- Mozart Concerto KV 488, IIeme mouvement Adagio, Daniel Barenboim English Chamber orchestra
- Rachmaninov prélude op 23 n.9 Lugansky

Les Madeleines:

- Quand Isabelle rit, Jacques Brel
- Voix de Bernstein, NY Philharmonic young concert
- Messiaen l’Ascension Majesté du Christ demandant sa gloire à son Père, Messiaen orgue de l’église de la Trinité

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Musicien passionnant, et intéressant personnage. Ne serait-ce que parce qu’invité à une émission en hommage à Debussy, il affirme préférer Ravel.
Voici son programme :
- DEBUSSY : Prélude Des pas sur la neige , par Philippe Cassard “L’oeuvre pour piano” ( intégrale Decca )
- CHOSTAKOVITCH : Symphonie No 8 in C minor, Op. 65 , III.Allegro non troppo , par Bernard Haitink, London Philharmonic Orchestra & Royal Concertgebouw Orchestra , chez Decca
- DUTILLEUX 2.Linéaire dans les « Metaboles ».
- John ADAMS « The Chairman Dances » .

Les 3 « madeleines »
- ADAM GUETTEL Overture ( track 1 ) sur « The light in the piazza » - chez MIS Records
- ACA SECA La Música Y La Palabra ( track 2 ) sur La Música Y La Palabra - chez MIS Records
- EGBERTO GISMONTI 7 aneis sur « INFÂNCIA » ( ECM records ) .

En bonus si il y a le temps : LIGETI Musica ricercata: VII Cantabile, molto legato , par Pierre-Laurent Aimard , chez Sony

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Romain Duris, direct et vrai

Le 07 avril 2018 à 13:04 par Olivier Bellamy

J’ai parfois entendu dire que l’interprète principal de De battre mon coeur s’est arrêté était “mauvais” en entretien, qu’il était “suffisant” ou même “limité intellectuellement”. Jamais je n’ai pu croire qu’un aussi bon acteur pût mériter ces indignités. On n’a pas besoin de savoir écrire La Divine Comédie pour jouer la comédie, mais j’ai souvent remarqué que les grands artistes savaient parfaitement expliquer les ressorts de leur art, fût-ce avec des points de suspension qui en disent plus long que bien des beaux discours calibrés pour les médias.
C’est dire si j’attendais beaucoup de cette rencontre avec Romain Duris, eh bien je n’ai pas été déçu. Ce fut clair, net et vrai. Avec un goût de trop peu qui fait les belles rencontres.

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

romane-serda-300.jpg

Moment très agréable avec une jeune artiste perfectionniste et sympathique, animée par “la foi”.
Voici son programme :
Classiques :
-Piano sonata No 5 in G,k238 2 andante Mozart
-Requiem cum sanctis tuis Mozart
-La calas : mama morta
-Beethoven concerto for piano No 5 op 73: II. adagio un poco mosso

Madeleines :
-Nikka Costa (petite): « on my own » ou par iren Cara
-Veronique sanson: « pour me comprendre »
-Richie lee jones: « the returns » ou « Woody and duch on the slow train to peking » ou « pirates ».

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

jean-marie-rouart-300.jpg

Moment de jubilation intense avec le savoureux académicien Jean-Marie Rouart à l’occasion de la journée de la langue française. Il revenait de la Coupole où le président avait prononcé un discours “long et manquant d’élévation”.
Voici son programme :
Gymnopédie d’Erik Satie,
Pavane pour une infante défunte de Ravel
Ave Maria de Schubert
Le Jérusalem délivré de Haendel.

Madeleines :
Mes yeux noirs : chanson populaire russe
Georges Brassens : il n’y a pas d’amour heureux
Léo Ferré : l’affiche rouge.

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

lulu-et-lilou-gainsbourg-300.jpg

C’est dans la maison mythique du 5 bis rue de Verneuil que Lulu Gainsbourg a enregistré son dernier disque. Evocation d’un lien fondateur.
Voici son programme :
- Symphonie du nouveau monde de Dvorak
- Clair de Lune de Debussy
- Polonaise n. 3 in A major, Op. 40 n. 1, « Military » de Chopin
- Symphonie n. 40 on G minor de Mozart.

Madeleines :

- Blackstar de David Bowie
- Thriller de Michael Jackson
- Manitoumani de Lamomali

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

gregoire-delacourt-300.jpg

Virtuose du conte philosophique pour tous, Grégoire Delacourt rencontre un succès mérité en librairie.
Voici son programme :
Caccini : Ave Maria
Brahms : Symphonie n° 3
Bach : Adagio de l’Oratorio de Pâques
Madeleines
Moustaki : Sarah
REM : Everybody hurts
Compagnons de la Chanson : Au temps de Pierrot et Colombine

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Isild Le Besco, aimons-nous

Le 16 mars 2018 à 11:27 par Olivier Bellamy

isild-le-besco-300.jpg

Singulière et lumineuse, Isild Le Besco n’en finit pas de nous étonner par l’étendue de ses talents.
Voici son programme :
Patti Smith - Pastime Paradise 2007
Christophe Succès fou
Around the word Daft Punk

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

ombre