Accueil  >  Lettre à Olivier Latry
Flux RSS

Lettre à Olivier Latry

Le 23 avril 2019 à 11:28 par Olivier Bellamy

Cher Olivier Latry,
Ce qui me fait rêver, c’est que le mot « orgue » soit l’un des trois mots de la langue française à être masculin au singulier et féminin au pluriel. En pleine discussion sur le genre des mots et des êtres, c’est tout à fait passionnant.
Les deux autres mots sont délices et amours. Que les grandes orgues soient pour la langue comparables aux grandes amours sont la double preuve de la musicalité du français et de la suprématie absolue de cet instrument séculaire qui n’a cessé de fasciner les compositeurs.
Ce qui me transporte c’est la richesse de l’école française. Que de personnalités extraordinaires qui sont souvent compositeurs et improvisateurs ! Et que d’instruments fabuleux, tous différents !
Ce qui me bouleverse, enfin, c’est que les flammes de l’enfer qui ont détruit la charpente aient épargné le grand orgue de Notre-Dame. Il faut évidemment remercier les pompiers, mais aussi tous les organistes qui se sont succédé à la tribune de Notre-Dame, « feus » ces bienfaiteurs de l’humanité, et qui j’en suis sûr sont intervenus en Très-Haut Lieu pour provoquer une intervention divine. Afin que le feu soit circonscrit dans les mains et dans le cœur des musiciens de Notre-Dame.

Programme :
Madeleines 
- Beethoven / Lettre à Élise
- Messiaen / 2e mouvement des Petites Liturgies (si possible version de Marcel Couraud)

Classiques :
- Messe Salve Regina de Yves Castagnet 
- Improvisations de Pierre Cochereau sur la berceuse à la mémoire de Louis Vierne.

Portrait : Olivier Latry joue Bach sur Notre-Dame

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 Cortellezzi Bernadette, le 23 avril 2019 à 19:03 :

Bonsoir Cher Monsieur,
Ayant été l’épouse de Pierre Cortellezzi organiste à la Cathédrale de Nancy pendant 65 ans,j’ai écouté votre émission avec beaucoup d’émotion connaissant votre invité.Je sais l’attachement viscéral de l’organiste
à son instrument et ai prié pour que celui-ci soit épargné,comme des millions de chrétiens. Je pense que Notre Dame,la Vierge Marie, est sans doute intervenue ,elle aussi,pour sauver l’âme de la Cathédrale.Ces orgues qui ont chanté ses louanges ne pouvaient pas la laisser indifférente; Elle nous envoie un message d’espoir à Tous.
Mon mari est décédé en Novembre 2015, je suis restée fidèle à vos émissions que j’apprécie énormément


Donnez votre avis !






ombre