Accueil  >  Lettre à Dominique de Williencourt
Flux RSS

Lettre à Dominique de Williencourt

Le 09 avril 2019 à 22:26 par Olivier Bellamy

Cher Dominique de Williencourt,
Ce n’est pas parce que vous organisez des croisières que vous nous menez en bateau. J’ai toujours été au contraire surpris par la générosité des programmes et le sérieux des répétitions pour éviter toute galère. Et j’ai souvent été touché par votre sens du groupe, votre manière discrète et élégante de mener votre barque sans éclabousser personne.
Mais ce qui m’épate le plus, c’est votre relation à la musique. C’est une relation profonde et claire, une relation passionnée et équilibrée, fidèle, mais ouverte à l’aventure. Vous êtes à la fois compositeur et interprète. Le peintre et le tableau. Les deux talents se nourrissent l’un l’autre sans s’opposer et sans qu’on puisse les dissocier.
Vous traversez la vie avec beaucoup de classe, sans vous regarder dans la glace. Jamais je ne vous ai entendu vous plaindre de votre sort. Jamais je n’ai surpris le moindre mot désobligeant vis-à-vis d’un collègue dans votre bouche. Question d’éducation et de nature.
La vie des musiciens est faite de hauts et de bas. Mais vos traversées du désert, vous les avez toujours vécues en musique, sous les étoiles de Gobi, de Patagonie ou du Sahara.
Avec amour du métier et pour que l’esprit vive.

Programme :
2 classiques :
- C. Debussy - Quatuor n°1 op.10 - Fine Arts Quartet - Lodia LO-CD 7702 - Plage n°2 “Assef vif et bien rythmé” - durée : 3′49″”
- R. Schumann - Concerto en la mineur pour violoncelle et orchestre op.129 - D. de Williencourt, cello - Camerata Orphica, direction Jean Ferrandis - EA 1510 - Plage n°1 de 0′00″ à 3′58″.
2 Madeleines :
- Lavra Beds, Ukraine - RCD 15002 - Plages n°6 et 7 : “Cloches après le service” et “Blessed is our God” - Durée : 1′30″
- Athmane Bali, Hood - Belda Diffusion - “Assarouf, le pardon” -

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre