Accueil  >  Lettre à Geneviève Brisac
Flux RSS

Lettre à Geneviève Brisac

Le 27 février 2019 à 23:47 par Olivier Bellamy

Chère Geneviève Brisac
Vous êtes un maître des mots, mais je pense qu’en l’occurrence, et sans obéissance à quelque injonction que ce soit, il serait plus juste de dire que vous êtes leur maîtresse.
Non dans l’acception scolaire du terme, car vous n’avez rien d’une maîtresse d’école armée d’un stylo rouge, mais dans le sens d’une amante qui respire une rose de son jardin. Mais une rose qui serait croisée avec d’autres fleurs sauvages sans rien perdre de sa noblesse.
Les mots sont chargés de sens. Ils transportent avec eux l’âme des écrivains qui les ont aimés et honorés avant vous.
Les notes sont différentes. Un do est un do. Il n’y a rien de plus bête qu’un do. On dit « bête comme ses pieds », on devrait dire « bête comme son do ».
Un sol reste un sol. Tout seul, un sol a peu de chance de rejoindre le ciel.
Les notes ont besoin d’autres notes pour vivre. Un fa a l’air vraiment fat, mais si vous lui adjoignez un la, voilà que vous êtes touché, là.
Parfois les mots et les notes se retrouvent. Les « si » que l’on met en bouteille peuvent chanter dans les verres, surtout si c’est un poète qui les dit ces vers.
Mais je dis « sévère » et je vous vois sourire. Je dis « c’est vert » et je me sens rougir. Les mots sont bien aussi coquins que les notes.
Ce qui est sûr, c’est que, amante des mots ou amoureuse des lettres, vous en êtes l’amie. Et la mi, c’est le début d’une symphonie.

Programme :
Orfeo ed Euridice  de  Gluck
Concerto pour flüte et harpe in C major , K 29, andantino, de  Mozart.

 Deux ou trois petites madeleines :

Ne me quitte pas de   Nina Simone
Here is to you Nicola and Bart  de Joan Baez

Portrait
Bruch : Romance pour alto et orchestra / Caussé (début)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 ligier, le 01 mars 2019 à 18:08 :

Merci pour tous ces merveilleux moments
passés avec vous et vos invités, votre talent d’auteur ( Bravo pour tous ces textes offerts à vos invités, votre sens de la situation et votre goût pour les mots et les jeux de mots ) et votre talent d’interwiever qui nous permet de mieux connaître tous ces artistes que nous aimons. Longue vie à votre émission et que vive la musique ! Michel Ligier


Donnez votre avis !






ombre