Accueil  >  Lettre à Tugan Sokhiev
Flux RSS

Lettre à Tugan Sokhiev

Le 23 février 2019 à 15:16 par Olivier Bellamy

tugan-sokhiev-ob.jpg

Saint-Pétersbourg, 1881

Cher Tugan Sokhiev

Je vous écris, quoi d’autre à dire ? J’ai tout dit si vous écris. Au début, j’ai voulu me taire…
Ah les mots ! Jamais ils ne parviennent à dire ce qu’on a sur le cœur. Tandis que la musique. Celle qui glisse entre vos doigts, celle qui embrase vos musiciens, et qui fait pleurer le cœur du public, elle dit tout. Et bien plus profondément que je ne saurais le faire.
Voulez-vous savoir ? J’aurais dû aimer Lenski et pas Onéguine. Mais j’étais romanesque, il était poète, nous étions trop assortis. La vie ne marche pas comme ça. Et puis j’étais si jeune.
Dans ce pays, vous semblez un exilé. Et pourtant on vous sent chez vous. C’est qu’un musicien est toujours un prince dans une ville où la musique est reine. Et il y a de l’amour autour de vous. On sent que si vous voir est une fête, vous entendre nous fait toucher le ciel. Là où justement je suis, et où votre musique m’a touché. Ah, si vous pouviez comprendre mon triste destin, mais vous êtes russe, vous savez cela…
Il faut que je vous quitte. Pour rejoindre mes deux papas. Oui, vous savez : Pouchkine et Tchaïkovski. Ils vous aiment beaucoup. Tchaïkovski surtout. Il ne rate pas un de vos concerts. Il vous est reconnaissant d’avoir compris toutes les subtilités de sa musique et de la rendre avec… comment dit-il déjà, oui : avec « grâce », voilà, c’est le mot.
Vous qui gardez un cœur qui bat, j’espère que vous ne m’en voudrez pas. Je serai avec vous ce soir. Comme tous les soirs.
Tatiana

(NB Tatiana est l’héroïne de l’opéra Eugène Oneguine de Tchaïkovski. Son air de la lettre dont s’inspire modestement ce texte est l’un des sommets de l’opéra russe)

Programme :
Jardin féerique de Ravel
5ème symphonie de Tchaïkovski (finale)

Madeleines :
Pierre et le Loup
l’ouverture des Noces de Figaro.

Fee dragee

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 3 commentaires pour cet article :

1 J.Hernandez, le 24 février 2019 à 08:30 :

Oui M.Bellamy cette lettre est magnifique tant elle est à l’image de Tugan Sokhiev.
Et puis quel plaisir d’assister à l’interview du maestro, d’apprécier sa disponibilité et d’être transportée par la sublime interprétation de la damnation de Faust.
Oui les mots manquent mais l’émotion est toujours là avec la musique de l’Orchestre du Capitole et de son Chef.

2 SABATHE, le 11 mars 2019 à 11:21 :

“Qu’ils soient musiciens, acteurs, écrivains, sportifs ou grands professeurs, les invités d’Olivier Bellamy partagent avec nous les mélodies qui ont marqué leur existence, et révèlent, à l’écoute des airs entendus, une part intime et souvent méconnue de leur personnalité”
Personnellement leur personnalité ne me passionne absolument pas et je préfèrerais mille fois écouter de la musique à la place
,autour de minuit.
Musicalement votre

3 Michel TAQUET, le 11 mars 2019 à 20:20 :

Pour écouter de la musique, il suffit d’acheter un CD ou aller sur Deezer et autres. L’intérêt de l’émission d’Olivier Bellamy est de rencontrer des personnes que l’on connait peu ou pas afin de nous enrichir de leur expérience, de leurs connaissances et de leur personnalité.
Quant à moi, autour de minuit, je dors.


Donnez votre avis !






ombre