Accueil  >  Lettre à Eric-Emmanuel Schmitt
Flux RSS

Lettre à Eric-Emmanuel Schmitt

Le 18 janvier 2019 à 19:57 par Olivier Bellamy

Cher Eric-Emmanuel Schmitt,
Puisque tout a été dit et écrit, que nous reste-t-il ? Eh bien d’abord lire ce qui a été écrit, éprouver ce qui a été dit, et puis écrire aussi simplement que si c’était dit.
N’est-ce pas ainsi que vous avez grandi. D’abord aimer. Et puis apprendre. Mais aussi comprendre, relier. D’où viennent ces larmes que nous donne Cyrano de Bergerac ? Quel est ce mystère qui se niche derrière trois notes de Mozart ou quelques accords de Chopin. Pourquoi Bizet appartient-il lui aussi à cette famille.
Jouer, écrire, parler, ne pas seulement penser, mais ressentir.
Quel est ce secret qui relie Molière et Chaplin ? Qu’ont-ils découvert ? Est-ce bien visible, là, devant nous, tandis que nous passons sans le voir et que nous brouillons les cartes. Ou est-ce profondément caché et recouvert de la poussière des préjugés, des traditions, des mensonges.
Et si vous aviez compris que ce qui compte, c’est le chemin. Que l’important ce n’est pas tant le ciel mais ce qu’il y a entre le ciel et nous. Comme la musique. Si quelques notes suffisent pour être au paradis, pourquoi ne pas retrouver l’harmonie des mots, le rythme des phrases.
Mais je n’ai fait que poser des questions. C’est peut-être ça vivre avant que la mort y réponde. Et sans doute que l’art c’est d’apprendre non pas à pas voir l’invisible, mais à goûter, sentir, entendre ce qui n’est pas visible. Non ?

Programme :
Madeleine : 
la Sicilienne de Bach jouée par Dinu Lipatti
Le duo de Pamina et Papageno dans le Flûte enchantée de Mozart
 
Classique :
Danse slave N2, Dvorak à l’orchestre
Io sono l’umilie ancilla de Cilea, extrait d’Adrienne Lecouvreur par Montserrat Caballe

Portrait - Galuppi / Sonate n° 5

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 2 commentaires pour cet article :

1 Sonia Daly, le 18 janvier 2019 à 20:13 :

Il n’est pas trop tard pour vous souhaiter une année 2019 aussi inspirée q votre émission d’aujourd’hui, cher Olivier ! Un vrai régal !!!D’étonnement en étonnement, je me suis sentie légère et envoûtée, prise dans le vol de ce moment éphémère. Sincères félicitations !

2 Luc Elmlinger, le 18 janvier 2019 à 20:55 :

A Monsieur Belamy

Que 2019 vous apporte beaucoup de bonnes choses et que vous continuiez à nous charmer avec votre excellente émission.

Très cordialement.


Donnez votre avis !






ombre