Accueil  >  Lettre à Pierre Palmade
Flux RSS

Lettre à Pierre Palmade

Le 17 janvier 2019 à 19:58 par Olivier Bellamy

pierre-palmade-ob.jpg

Cher Pierre Palmade,
Je suis bien embêté parce que je n’ai rien de spécial à vous écrire… Si je pourrais dire que j’aime ce que vous faites, mais c’est un peu plat. Ou que j’ai une amie qui vous adore, mais ça vous fait une belle jambe.
Je pourrais aussi faire mon malin. Mais essayer d’être drôle face à quelqu’un qui est très fort là-dedans, c’est un peu comme faire des vocalises devant Cecilia Bartoli ou dribler avec Tony Parker. Faut être culotté.
Et puis écrire à quelqu’un qui a réussi, ça a toujours l’air d’essayer d’obtenir quelque chose de lui. Vous avez remarqué ? Alors je crains que vous ne pensiez que je veuille vous parler de mon petit neveu. Il est impayable, qu’est-ce qu’il nous fait rire le dimanche, à table. Ah si vous pouviez un peu l’aider. Pour vous, ce n’est rien, mais pour lui, ce serait beaucoup. Mais je ne vous en parlerai pas parce que vous ne devez pas avoir le temps…
Et puis, il y a une autre chose qui me gêne. C’est de vous lire cette lettre au lieu de vous l’envoyer. Vous allez peut-être penser : ah ! le radin, il a voulu économiser un timbre. Ou alors : est-ce qu’il croit que je ne sais pas lire ? Toutes ces choses quoi.
Bon allez, je ne vais pas vous embêter plus longtemps. Et puis je ne signe pas, tiens. Comme ça, au moins, ben, vous n’saurez pas d’où ça vient.

Programme :
« L’été de vivaldi »
Chopin : Etude n° 3 op. 10.

Madeleines  :
« Still loving you » de Scorpions
Et
« Old and wise » d’Alan person project !

Portrait : Valse du petit chien de Chopin

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 DUGAS, le 31 janvier 2019 à 12:08 :

Félicitations pour vos émissions sur Radio classique.
Merci pour ces bons moments
Bonne continuation
Antoinette DUGAS


Donnez votre avis !






ombre