Accueil  >  Lettre à Cecilia Bartoli
Flux RSS

Lettre à Cecilia Bartoli

Le 21 décembre 2018 à 02:43 par Olivier Bellamy

bartoli-blog.jpg

Chère Cecilia Bartoli,
Il y a trois personnes en vous. Une paysanne, un soldat et une religieuse. La paysanne a les pieds solidement en terre. Elle cultive les plantes médicinales. Allegro pour donner de l’énergie. Adagio pour rendre la sérénité.
Le soldat défend son territoire avec feu. Et son territoire, c’est la musique. Un patrimoine inestimable dont il est le gardien. L’opéra est la couronne de ce royaume.
Enfin la religieuse fait silence au fond de son âme pour enchanter le monde et servir les saints de la musique : Vivaldi, Scarlatti, Mozart, Rossini, Bellini. Et même de moins connus qu’elle défend avec autant de passion.
Mais trois, ce n’est pas suffisant quand on aime. Alors vous êtes aussi une chercheuse, une exploratrice qui défriche de nouveaux territoires, une navigatrice (car vous n’aimez pas l’avion) qui traverse les océans.
Et puis tenez, ce royaume que vous servez avec tant de fidélité et de courage, vous en êtes devenue la reine. Mais pas une reine hautaine et lointaine, une reine de cœur proche de chacun de ses sujets, pour qui régner, c’est chanter. Et dans chanter pour vous il y a aimer. A tel point qu’on se demande Cecilia Bartoli si quelquefois vous avez le temps de penser à vous. Alors on salue Sainte Cecilia prête à affronter les lions pour servir son art. Cecile, un nom qui vous va bien puisque c’est celui de la sainte patronne de la musique.

Programme :
Vedro con mio diletto (VIVALDI)

« Son qual nave » Artaserse de Broschi
https://www.youtube.com/watch?v=2AeariisA9Y
« Non so piu » Les Noces /

Portrait (ROSSINI / BARTOLI)
« Non piu mesta » (Cenerentola / fin, cabalette après Nacqui all’affano)

Mystère : (ROSSINI/BARTOLI)
« Va sossopra… » (finale acte I de L’Italienne à Alger / passage des onomatopées : din din, popopom…)

Javier Camarena
https://www.youtube.com/watch?v=aNASLUVNobY

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre