Accueil  >  Lettre à Jérémie Rhorer
Flux RSS

Lettre à Jérémie Rhorer

Le 05 décembre 2018 à 09:58 par Olivier Bellamy

Cher Jérémie Rhorer,
Puisque l’avenue Montaigne est devenue l’une de vos adresses préférées, au Théâtre des Champs-Elysées, j’ai relu un peu Montaigne cet après-midi et je suis encore charmé par la liberté de son esprit. Dans son livre consacré à Montaigne, Stefan Zweig écrit : « Il n’y a qu’une erreur et qu’un crime : vouloir enfermer la diversité du monde dans des doctrines et des systèmes. » Montaigne nous protège de cette erreur et de ce crime.
Et vous êtes, vous aussi, un enfant de Montaigne et de Zweig, car aucune chapelle musicale semble vous détourner de votre libre jugement. Ainsi la musique semble naître toute seule et non sous la baguette d’un dictateur. Mais pour que la liberté ait un sens, il faut un ordre. Et cet ordre ne naît pas d’une volonté, d’un vouloir rétrécissant, mais d’une recherche d’harmonie. Rien d’anguleux, rien de carré, tout en courbe et en lignes organiques. Ce Cercle harmonique que vous avez fondé, c’est lui qui vous a façonné. Car ainsi que le disait le grand Mozart : tout est possible dans l’expression pourvu que ça reste de la musique.

Programme :
2 Classiques :
 
• Bernstein : 2è mvt (avec voix de garçon soprano) des Chichester Psalms
• Mahler : fin de l’adagio de la 6ème symphonie (5 dernières minutes environ) (direction : Bernstein)
 
2 Madeleines :
 
• Benny Goodman : Swing Swing Swing
• Sting : Fragile
 

Portrait : Symphonie n° 25 de Mozart par Rhorer

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 3 commentaires pour cet article :

1 discrêt, le 05 décembre 2018 à 12:27 :

Cette nuit dans mon lit, après l’opération, pas sommeil…
J’ai bu les mots de cet homme !
J’ai appris, compris, envie d’en savoir plus sur les modes et plein d’autre choses.

2 HOLDRINET Claudette, le 06 décembre 2018 à 14:06 :

Une émission passionnante qui nous a enchantés.
Bon rétablissement!

3 WALLACE Anna Rama, le 09 décembre 2018 à 23:58 :

Le sens de la vie ? Sans nul doute l’amour et la musique !

Jérémie Rhorer l’a si merveilleusement exprimé.

Ce Passion.Classique fut un véritable enchantement !

Merci Monsieur BELLAMY


Donnez votre avis !






ombre