Accueil  >  Lettre à Mireille Mathieu
Flux RSS

Lettre à Mireille Mathieu

Le 21 novembre 2018 à 23:55 par Olivier Bellamy

matthieu-blog.JPG

Chère Mireille Mathieu,
Si la tour Eiffel savait chanter, il faudrait l’appeler Mireille. Car toutes deux, elle sur le Champ de Mars et vous sur le mont de Vénus, vous représentez la France dans le monde.
Vous savez qu’on a voulu la détruire après l’exposition universelle. Certains la trouvaient hideuse, squelettique, difforme. Vous aussi, on a voulu vous bâillonner. Certains ont prédit votre chute et vous êtes toujours debout.
Vous êtes deux monuments qu’on ne finit pas de visiter.
Vous devez cependant vous incliner sur un point. Elle a accueilli 300 millions de visiteurs, et vous n’avez vendu que 200 millions de disques. En moins de temps, il est vrai.
Et elle ne bouge pas alors que vous voyagez partout. Elle saute la Seine à pieds joints comme chantait le grand Charles, mais vous enchantez la Volga, la Tamise, le Nil ou le Fleuve jaune.
Elle est de fer et vous êtes de chair, par tous les temps elle brave les airs, et vous vous les chantez bravement, les airs, sans prendre de grands airs et sans rouler les R, vous la fille du tailleur de pierres, mais il faut parfois devant vous se taire, car « Paris se met en colère ».
Alors chère Mireille Mathieu, nous vous adressons une prière :
Vous pouvez chanter sur tous les tons, dans toutes les langues que vous êtes venue pour nous dire adieu, mais pour que nous restions heureux, chante-le les yeux dans les cieux, sans jamais le souffler à Dieu.

Programme :
« Pourquoi me réveiller » de Jules Massenet de l’opéra Werther (Alagna)
De l’opéra CARMEN de Bizet “Près des remparts de Séville” (Jane Rhodes)

Maurice Chevalier ” Ma Pomme”. “
Le chanteur de Mexico ” avec ” Mexico” de Luis Mariano.

Le premier regard d’amour (Mireille Mathieu)

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre