Accueil  >  Lettre à Samuel Le Bihan
Flux RSS

Lettre à Samuel Le Bihan

Le 03 novembre 2018 à 10:57 par Olivier Bellamy

samuel-le-bihan-pc.jpg

Cher Samuel Le Bihan,
Vous avez toujours été engagé. Dans votre métier, dans vos rôles, mais également dans vos combats. Jean-Christophe Rufin se souvient de votre participation dans Action contre la faim, puis dans la lutte contre la pollution par les déchets plastiques, contre le noma, la maladie qui touche les enfants pauvres. Ou encore comme parrain du projet Moteur.
Aujourd’hui nous apprenons qu’un combat plus intime a mobilisé vos forces en élevant une enfant autiste dans un pays où les mentalités sont longues à bousculer.
C’est un parcours du combattant que vous racontez dans « Un Bonheur que je ne souhaite à personne », mais c’est d’abord un hymne à l’humanité.
D’autres l’ont dit avant moi : entre autiste et artiste il n’y a qu’une lettre de différence. C’est donc bien que d’une blessure peut naître la lumière. Et s’il y a des théâtres et des conservatoires pour que les seconds donnent le meilleur d’eux-mêmes, il est temps de comprendre ce que les autistes peuvent apporter au monde.
Et un artiste n’est pas le plus mal placé pour nous faire ressentir combien une société peut s’enrichir à soutenir les plus inadaptés d’entre nous.
Programme :
Classiques:
- Pavarotti Nessun Dorma
- Stabat Mater Pergolesi

Madeleines :
- Milles Davis :  Ascenseur pour l’échafaud
- Chet Baker : My funny Valentine

Portrait
Cavaliera Rusticana « Intermezzo »

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre