Accueil  >  Lettre à Jean-Claude Zylberstein
Flux RSS

Lettre à Jean-Claude Zylberstein

Le 27 octobre 2018 à 10:08 par Olivier Bellamy

jean-claude-zylberstein-pc.jpg

Cher Jean-Claude Zylberstein,
C’est peut-être parce que vous avez failli perdre la vie, aux heures sombres de l’histoire, que vous vous êtes bien rattrapé en vivant plusieurs vies en tant qu’avocat, défenseur du droit d’auteur, éditeur, dénicheur de talents, créateur de collections comme Domaine étranger chez 10/18, collaborateur de Jean Paulhan, puis des éditeurs Bernard de Fallois ou Christian Bourgois.
C’est dans votre grenier d’enfant juif caché que vous avez contracté le goût de la lecture. C’est probablement là qu’est né aussi votre passion d’exhumer les textes et les auteurs injustement enterrés. Ils sont nombreux à vous devoir une seconde vie. Citons Primo Levi, Nabokov, Dashiel Hammett, Somerset Maugham.
C’est peut-être de ces moments de clandestinité qu’est né inconsciemment le goût pour la musique de la liberté. Vous êtes devenu amateur de jazz, et critique à Jazz Magazine ou au Nouvel Observateur.
Parmi toutes ces vies, tous ces personnages que vous avez croisés, de Mauriac à Salman Rushdie en passant par Ionesco, Pierre Boulez ou John Coltrane, il subsiste une étoile, un mystère pour reprendre le mot de Jim Harrison que vous citez.
C’est votre femme Marie-Christine, la bonne fée de votre existence à la mémoire de qui votre livre est dédiée, et qui vous regarde certainement là où elle est, dans ce paradis auquel vous ne croyez peut-être pas mais qu’elle a su créer autour de vous.
Programme :
2 morceaux classiques:
Bach Partita n 2 Argerich Capriccio
Mahler symphonie Titan

2 madeleines
Cannonball Adderley avec Miles Davis Autumn leaves
Bill Evans Night and day
Portrait
https://www.youtube.com/watch?v=4H0VObXXA7U

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre