Accueil  >  Lettre à Philippe Jordan
Flux RSS

Lettre à Philippe Jordan

Le 26 septembre 2018 à 09:21 par Olivier Bellamy

image-789654.jpg

Cher Philippe Jordan,

Je me suis demandé à quel personnage des opéras de Richard Wagner vous pourriez ressembler le plus. Est-ce Tannhäuser qui choisit la sensualité plutôt que l’ordre ? En effet, la passion de la musique vous dévore. Est-ce Lohengrin, fils de Parsifal ? En effet, vous êtes le fils d’un noble chevalier de la direction d’orchestre. Est-ce Tristan ? En effet, dès que le soir tombe vous buvez le philtre d’amour avec la musique et vous mourez à ses côtés à la fin de chaque représentation. Est-ce Hans Sachs des Maîtres-Chanteurs ? Il est bien séduisant ce cordonnier-poète humaniste qui donne sa vie à l’art et qui rappelle qu’il faut être à la fois respectueux des maîtres et ouvert à la nouveauté.
Mais je crois que c’est peut-être Siegfried qui vous correspond le mieux. Car il se présente désarmé face au danger, à la fosse qui est parfois une fosse aux lions. Il n’a jamais peur devant l’adversité, et marche vers son destin sans frémir. Il est seul au monde lorsque vient le moment de faire naître la beauté du silence. Il est un héros lumineux, simple, souvent inconscient de son pouvoir. L’anneau qu’il porte à son doigt, c’est la baguette que vous tenez dans votre main. Siegfried élève l’humanité à un degré supérieur, et c’est votre mission, Philippe Jordan. Il comprend le langage des oiseaux, comme vous celui des bois et des cuivres de l’orchestre. Il est invulnérable devant les attaques, les critiques, les coups bas, sauf une faiblesse dans le dos, point faible de tous les maestros.
Mais vous, Philippe Jordan, de tous les héros wagnériens quel est votre préféré ?

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre