Accueil  >  Lettre à Michel Legrand
Flux RSS

Lettre à Michel Legrand

Le 24 septembre 2018 à 15:36 par Olivier Bellamy

image-9.jpg

Cher Michel Legrand,
Il y a deux sortes d’artistes : ceux qui nous font réfléchir, comprendre le monde, pleurer sur notre condition, et ceux qui nous rendent heureux. Ceux qui nous font réfléchir travaillent dans l’ombre, ceux qui nous rendent heureux font surgir le soleil avec trois mots, trois images, trois petites notes de musique. Ceux qui nous font réfléchir méritent notre respect et notre gratitude. Ceux qui nous rendent heureux savent qu’ils ont tout notre amour.
Parmi ces derniers, qui un jour deviennent les premiers, il y a Mozart, le saint patron de la joie. Il y a Charles Trenet, Jacques Demy, Rossini, Charlie Chaplin, Woody Allen, Oscar Peterson et il y a vous.
C’est inexplicable. Vous voir nous donne envie de danser, vous entendre nous donne envie de rire aux éclats. Ils l’ont tous dit Miles Davis, Barbra Streisand, Ray Charles, Sarah Vaughan, Stan Getz, Stéphane Grappelli, Ivry Gitlis, Natalie Dessay, tout ce que vous touchez devient swing.
Derrière ces moments de grâce, il y a forcément des malheurs, la guerre, la faim, la peur, la mort. Et il y a une formidable envie de mettre des couleurs à la vie, de faire valser la tour Eiffel avec la statue de la liberté. Et s’il fait gris dehors de faire pousser des fleurs, de faire chanter les oiseaux. Ou le contraire. Et si la vie nous met des semelles de plomb, la musique nous fait nous envoler.
Alors cher Michel Legrand, vous qui êtes une fontaine au soleil de la musique, j’ai le regret de vous dire merci pour cet arc-en-ciel au-dessus de nos vies.
Son programme :
Thème du Concerto (Demoiselles de Rochefort)
You must believe in spring (Barbra Streisand)

Madeleines
Tino Rossi : Sérénade de Schubert
Brassens Il n’y a pas d’amour heureux

Portrait : Symphonie classique 4e mvt (Prokofiev)
Mystère : Conseils de la Fée Lilas

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre