Accueil  >  Philippe Sereys de Rothschild, le sang des poètes
Flux RSS

Philippe Sereys de Rothschild, le sang des poètes

Le 12 juillet 2018 à 09:28 par Olivier Bellamy

philippe-sereys-de-rothschild-pc.jpg

Selon Jean-Claude Brialy, Philippine de Rothschild était “d’une fidélité et d’une générosité à toute épreuve” et bonne comédienne, du temps où elle n’avait pas encore pris les rênes de Mouton-Rothschild. Seul défaut : une ponctualité orientale. Son fils Philippe Sereys de Rothschild, fils d’un autre grand comédien, Jacques Sereys, poursuit l’oeuvre de ses ancêtres qui est de mettre du vin dans l’art et de l’art dans le vin. En étant lui à l’heure, car si l’on attend la vigne, la vigne n’attend pas.
Voici son programme :
1. Tosca
Giacomo Puccini
« O Dolci Mani »
Enregistrement de Karajan avec Giuseppe di Stefano

2. Das Rheingold
Richard Wagner
Enregistrement de Valery Gergiev
« Montée du Whalala »
Fin de l’opéra-dernière 80 secondes-apres les filles du Rhin

3. La Belle Hélène
Jacques Offenbach
Acte III : « Allez Immolez-vous »
Enregistrement de Marc Minkowski

4. Glou, Glou, Glou (premier air des Contes d’Hoffmann)
Jacques Offenbach
Enregistrement de préférence sous la direction de Sylvain Cambreling de l’Opéra de la Monnaie de Bruxelles

5. Queen
A Night at the Opera
« Bohemian Rhapsody »

6. Oliver! (Comédie Musicale)
« Consider Yourself »
Enregistrement London Palladium 1994

Les couleurs du temps

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre