Accueil  >  Yann Queffélec, homme en retard…
Flux RSS

Yann Queffélec, homme en retard…

Le 13 juin 2018 à 14:21 par Olivier Bellamy

… grand livre hors du tiroir.
Voici son programme :
- Auf Wasser zu zingen (Brahms) - B.Engerer
- Mélodie hongroise (Schubert) - A.Queffélec
- Agnus Dei (Puccini) - Philip Hutten Locher - Erato
- L’Hiver (Purcell)

3 madeleines : 
- Le roi des zones (Marianne Anderson)
- Le Broh Goz (Hymne national breton)
- If - Album : Atom Heart Mother (Pink Floyd)

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 2 commentaires pour cet article :

1 Geneviève, le 14 juin 2018 à 11:59 :

Bonjour Olivier,
”La réserve apparente des peuples celtiques, qu’on prend souvent pour de la froideur, tient à cette timidité intérieure qui leur fait croire qu’un sentiment perd la moitié de sa valeur quand il est exprimé, et que le cœur ne doit avoir d’autre spectateur que lui-même. ” C’était en Juillet 2010, je citais Ernest Renan…Huit ans déjà…Que le temps passe vite avec vous ! Et de manière si agréable. On se sent en famille ici, en amitié c’est sûr.Que le temps doit sembler long lorsqu’on attend un invité en retard…”Rame,rame, rameur, ramez!” comme chante Souchon, et toujours dans la bonne humeur et les rires !!! Et soudain éclatent Brahms, Puccini, Schubert, votre frère d’âme avez-vous écrit un jour! Et Yann Queffelec toujours guilleret et profond, toujours passionné.Lorsqu’on me demande ce que je fais à 18h le soir? Mais… je voyage, et chaque jour m’offre un voyage différent. A chacun son luxe !!! La bise Oliver !!!

2 Lucie, le 15 juin 2018 à 18:26 :

Cet invité m’évoque une multitude de messages un certain été 2010 plein d’humour et aussi de culture. Dommage que les blogueurs d’alors soient partis ou aient perdus l’enthousiasme qui régnait chez Olivier même si Geneviève, Claudette, Erica, Nelly….essaient de faire revivre cette ambiance. Alors qu’attendons-nous pour recommencer ?


Donnez votre avis !






ombre