Accueil  >  Françoise Hardy, telle qu’en elle-même
Flux RSS

Françoise Hardy, telle qu’en elle-même

Le 13 juin 2018 à 14:19 par Olivier Bellamy

“Si je n’avais pas réussi dans la chanson, j’aurais aimé être bibliothécaire ou libraire, mais je ne sais pas si j’en aurais eu les capacités.” Tout Françoise Hardy est dans cette phrase honnête et modeste. Bon pas “tout”, car elle est bien d’autres choses, mais c’est un trait marquant et original de son caractère.
Voici son programme :
3′16 Gabriel Yared : Elegy for Charlotte
Chanteuse : Miriam Stockley (du film Autumn in New York)

2′58 Juliette Armanet : Barcelone

2′26 Benjamin Biolay : Nuage noir

5′35 Thomas Dutronc : Aragon (version live)

2′54 Maurane : La chanson de la pluie

4′18 Oren Lavie : Breathing fine

4′31 David Bowie : I’m deranged

4′05 Bernard Lavilliers et Jeanne Cherhal : L’espoir

4′15 Julien Clerc : Fou peut-être (version avec orchestre symphonique)

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre