Accueil  >  Yannick Haenel, “hiérophanique”
Flux RSS

Yannick Haenel, “hiérophanique”

Le 05 mai 2018 à 10:12 par Olivier Bellamy

yannick-haendel.jpg

Musique sacrée et sacré écrivain.
Voici son programme :
Ses 3 madeleines :

- Black is the color of my true love’s hair (anonyme) - chanté par Alfred Deller sur l’album Folksongs
- Joy Division : Atmosphere
- Suicide : Cheree
Ses 4 classiques :

- Thomas Tallis : Spem in Alium
- Schoenberg : Pierrot lunaire, Part. 1, 1, dirigé par Pierre Boulez, chanté par Christine Schäfer
- John Coltrane, Alabama
- Bach, Adagiosissimo tiré du Caprice sur le départ de son frère aimé (interprêté par Anne Queffelec)

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre