Accueil  >  Pierre Arditi, dialogue de bêtes
Flux RSS

Pierre Arditi, dialogue de bêtes

Le 20 février 2018 à 12:06 par Olivier Bellamy

pierre-arditi-300.jpg

Ces grands animaux très socialisés que sont les acteurs - tantôt pur sang tantôt cabot, mais toujours dépendants du regard de l’autre, son maître aux mille yeux aveugles, le public - adorent jouer les rôles de félin misanthrope que les bons auteurs savent quelquefois, dans leur infinie et malicieuse bonté, leur offrir. Ainsi Pierre Arditi, comme s’il en était la muse et le dédicataire, incarne un vieux professeur de musique reclus du monde, dégoûté de la multitude et fermé aux remises en question. Jusqu’au jour où une actrice magnifique, Emmanuel Devos, va le réveiller de son sommeil égoïste et bougon. Comme dirait Jean de La Fontaine avec sa plume en diamant : un coq vivait en paix, une poule survint. Et la vie de faire résonner (musette) son voluptueux fracas.
Voici son programme :
BACH : Concerto 2 violons mi majeur
Mozart : Symphonie Haffner 1er mvt
Kathleen Ferrier : Schubert An die Musik

Madeleines
Marie-Paule Belle : Celui
Serge Lama : Une île
Badinerie Bach Suite

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre