Accueil  >  Barbara Hannigan, c’est aujourd’hui demain
Flux RSS

Barbara Hannigan, c’est aujourd’hui demain

Le 05 décembre 2017 à 11:17 par Olivier Bellamy

Aura-t-on besoin des hommes, sitôt que les femmes pourront enfanter sans leur onzième doigt ?
Aura-t-on besoin des chefs d’orchestre, puisque Barbara Hannigan chante et dirige à la fois ?
Avec deux cordes de cristal et deux ravissantes mains,
c’est aujourd’hui demain.
Voici son programme :
Classical music:
Callas Dallas (rehearsal 1957), O rendetemi la speme…qui la voce
Die Schöne Müllerin of Schubert, sung by Florian Boesch and played by Malcolm Matineau, piano…if they only play one song, I choose Ungeduld, the 7th song in the cycle
Debussy Nocturnes, Boulez and Cleveland Orchestra
====
madeleines

Mon pays (1965) Gilles Vigneault
Dans un bois solitaire (Mozart), Lorraine Hunt, Recital at Ravina (with Peter Serkin, piano)
Devil may care, from the album Dreams and Daggers, by Cecile McLorin Savant

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre