Accueil  >  Patrick Demouy, Reims et l’oreille
Flux RSS

Patrick Demouy, Reims et l’oreille

Le 09 juillet 2017 à 10:04 par Olivier Bellamy

patrick-demouy-ob-ok.jpg

« Madeleines »
1. Le carnaval des Animaux, Saint-Saëns, textes de Francis Blanche dits par Claude Dauphin. C’est un des disques préférés de mon enfance…mais je ne remets pas la main dessus. Il se trouve sur Youtube, mais je ne sais si vous pouvez le récupérer. Je vais faire des fouilles archéologiques ce week-end ; après plus de 50 ans et 4 déménagements il y a des affaires difficiles à retrouver dans une grande maison. Il ne faudra diffuser que le début, ad libitum.
2. Haec Dies, chanté par la Maîtrise de la cathédrale de Reims. J’apporte le CD ; 1’19 Ce graduel de Pâques, très pur, est emblématique pour ce chœur d’enfants, qui remonte à 1285. C’est la première pièce chantée dans la cathédrale rendue partiellement au culte en 1927 ; dispersée en 1914, la Maîtrise revivait. Je fréquente Notre Dame de Reims depuis mon enfance. Avant d’en être l’historien j’y fus enfant de chœur et y chante à la messe grégorienne tous les dimanches, tout en étant dans le chœur d’hommes de la Maîtrise.
3. Lobet den Herrn, Bach, motet BWV 230. J’ai un CD de l’Ensemble vocal de Lausanne dirigé par Michel Corboz, mais vous pouvez en prendre un autre. Sur le mien la pièce dure 6’13 et il est possible de ne prendre qu’à partir de 4’58 le flamboyant Alléluia final. Celui-ci accompagne le beau spectacle de mise en lumière de la cathédrale quand apparaît sur la façade le visage de l’Ange au Sourire. Musique céleste.

Pièces classiques
1. Kyrie de la Messe Nostre Dame de Guillaume de Machault, chanoine de la cathédrale de Reims (+1377). Elle n’a pas été écrite pour le sacre de Charles V, comme on le dit souvent, mais pour l’office funéraire fondé pour son anniversaire par son frère, chanoine lui aussi. J’ai un CD de la Schola Gregoriana de Cambridge, qui m’a été donné à la suite de l’enregistrement in situ. La pièce dure 6’ et peut être abrégée.
2. Ruht wohl, extrait de la Passion selon saint Jean de Bach. Nous l’avons chanté le 8 juillet 2012 pour le 50e anniversaire de la réconciliation franco-allemande, accompagnés par un orchestre d’Aix-la-Chapelle, en présence d’Angela Merkel et François Hollande, revenus sur les pas de Konrad Adenauer et Charles de Gaulle. Grand moment d’émotion dans cette ville détruite en grande partie en 1914-18. J’ai un enregistrement dirigé par Arsène Muzerelle, notre ancien maître de chapelle ; il dure 9’ mais comme il y des reprises 3’ peuvent suffire.
3. Andantino du concerto pour flûte et harpe de Mozart, K 299 ; j’ai un CD de Jean-Pierre Rampal et Lilly Laskine, dir. Jean-François Paillard ; durée 9’38, à couper. Je ne voudrais pas abuser de musique sacrée et donc passer aussi cette pièce très fraîche, qui convient au contexte des Flâneries, tout en rappelant que Reims et Salzbourg sont villes jumelles.
4. Gloria Patri, final du Magnificat pour la Paix de Marc Henric que nous avons créé dans la cathédrale le 11 novembre dernier. Nous chanterons le 23 juin un oratorio du même jeune compositeur, écrit pour nous, David et Goliath, pour marquer l’inauguration des travaux de restauration de ce groupe sculpté qui surmonte la grande rose. La pièce dure 3’50 mais on peut la raboter de 50’ en passant l’introduction et le solo de batterie…Je vous laisserai le CD enregistré dans la cathédrale l’hiver dernier. Direction Sandrine Lebec, chef de chœur de la Maîtrise. C’est brillant et pourra bien conclure.

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre