Accueil  >  Bérénice Levet, Hannah ne vois-tu rien revenir ?
Flux RSS

Bérénice Levet, Hannah ne vois-tu rien revenir ?

Le 28 avril 2017 à 06:01 par Olivier Bellamy

Passionnant livre de Bérénice Levet : Le crépuscule des idoles progressistes (Stock) ou comment tout comprendre de l’impasse intellectuelle du monde actuel après le refus de la transmission afin de devenir “plus libre” alors que cela nous emprisonne au contraire dans le présent et le relativisme en nous privant des grands invariants de la condition humaine.
Trois Madeleines
Rameau, Les Indes Galantes
Air dit des Sauvages
Version JC Malgoire 1974 ou Herreweghe, 1983

Bach, Variation Golberg
Variation 1
Gleen Gould, 1982

Schubert, Quatuor à Cordes N°14 D810, “La jeune fille et la mort”
Le scherzo
Quatuor Alban Berg, 1994

Quatre choix musique classique

Mozart, Noces de Figaro
Air de Chérubin, Non so piu cosa son, cosa faccio,
Solti, 1982

Monteverdi, Il combattimento di Tancredi e Clorinda
Version Nikolaus Harnoncourt, testo : Werner Hollweg
A partir de Notte, che nel profondo oscuro seno jusqu’à Sanguinosi guerrier cessara alquanto

Brahms, op. 121 Vier ernste Gesänge
1er des quatre Chants Sérieux Denn es gehet dem Menschen wie dem Vieh
Katleen Ferrier, 1950 Piano John Newmark

Haendel, Messie
Choeur : A child is born
Version Les Arts Florissants, William Christie
(Barbara Schlick, Sandrine Piau…)

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre