Accueil  >  Marc Lambron, le bel âge
Flux RSS

Marc Lambron, le bel âge

Le 10 février 2017 à 15:11 par Olivier Bellamy

marc-lambron.jpg

Quarante ans, c’était son âge il y a vingt ans. Une éternité, c’est pas quarante… ou plutôt si puisqu’il faisait paraître 1941 et ratait le Goncourt d’un cheveu. Quarante ans, Marc Lambron y raconte le monde à ses fenêtres et à notre porte. Quarante, nombre biblique. Quorum des académiciens. Le quai de Conti console de bien des choses.

Voici son programme :
Premier mouvement du quatuor en ré mineur K 421 de Mozart.
“Miserere” du “Trouvère” de Verdi, version Björling-Milanov.
“Sonatine” de Maurice Ravel, premier mouvement, version Samson François.
“Le Sacre du Printemps” de Stravinsky, début, version Monteux ou Ozawa.

“Petite suite (en bateau) de Claude Debussy.
“The Man I Love” par Billie Holiday.
“Here, there and everywhere” par the Beatles.

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre