Accueil  >  Bérangère Krief, un sacré tempérament
Flux RSS

Bérangère Krief, un sacré tempérament

Le 24 décembre 2016 à 10:07 par Olivier Bellamy

 berengere-krief.png

Elle va à toute allure, Bérangère Krief. Nous n’allons pas lui en faire grief. L’esprit fuse, la langue claque, le corps se bande. L’humour est avant tout affaire de rythme.L’auteur de ces lignes en a fait les frais. Voici comment. Alors que notre “charmant petit monstre” se racontait, pétulante, épatante, elle a dit : “ça m’appelait”. Expression lyonnaise ou d’jeune que je n’ai pas tout de suite saisie. Et puis, la comprenant finalement, et voulant faire un mot d’esprit, j’ai dit : “Vous voulez dire : ça m’a plu.” C’était trop tard. Ma blague est tombée complètement à plat. Autre enseignement : à moins d’avoir le génie de la répartie d’un Baffie, l’humour gagne à être écrit et répété. Cette leçon vaut bien un fromage, non ?

Voici son programme :

4 morceaux classiques

-Le lac des Cygnes

https://open.spotify.com/track/30p2RhfWc8O4QcVGYwHggT

2/ Marche Nuptiale

https://open.spotify.com/track/6gQHfVQ68nfKQrYzJKfrhk

3/pierre et le loup
(”écoutez bien” )
https://open.spotify.com/track/478MmVF0ojUepVPMg5tmHl

4/ yann tiersen
Comptine d’un autre été
BO Amelie poulain
https://open.spotify.com/track/1Re30B3AC2Ra8n4f2xsDW3

3 Madeleines

France Gall Samba Mambo

Dalida Soleil Soleil

U2
With or with out you

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre