Accueil  >  Serge Toubiana, que la mémoire ne flanche
Flux RSS

Serge Toubiana, que la mémoire ne flanche

Le 22 novembre 2016 à 11:19 par Olivier Bellamy

serge-toubiana.jpg

Sans mémoire, plus d’humanité, nous avait dit Jordi Savall dans Passion Classique. Serge Toubiana a rassemblé ses souvenirs et a creusé sa mémoire dans les moindres recoins pour que toujours résonnent les noms de Serge Daney, de Langlois, de Bazin, de Franju, de Pialat, de Piccoli, de Narboni… En radio, il suffit de trois petites notes de musique pour que tout revive avec grâce.

 Ses Madeleines :
- Georges Delerue, Jules et Jim de François Truffaut
- Maurice Jaubert La Chambre verte de Truffaut
- Michel Legrand Les Parapluies de Cherbourg de Jacques Demy

Voici son programme de musique classique :

- Haydn, Glenn Gould The Six Last Sonatas
 Rondo: Presto Sonata n°59 Hoboken XVI/N049
2.
- J-S Bach/ Glenn Gould Le clavier bien tempéré Prélude n° 3 en ut dièse majeur
- Ravel : Concerto pour Clavier et Orchestre in G major 1. : Allegramente par Martha Argerich, piano
- Chopin, Études Op. 10 & Op.25, par Claudio Arrau: N°3 en mi majeur / E major / E-dur

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 lostinthiswhirlpool, le 30 mai 2017 à 19:36 :

Je rectifie une erreur qui a été dite par Serge Toubiana lors de cette émission :
La chanson “Le tourbillon de la vie” a été écrite, paroles ET musique, par Serge Rezvani (et non pas par Georges Delerue).
A l’époque, Serge Rezvani ne pouvait pas être déclaré comme compositeur par la SACEM, tout simplement car il ne savait pas retranscrire sur une partition les chansons qu’ils avait composées. Ce sont donc des musiciens qui ont été déclarés comme compositeurs de ses chansons, alors qu’il n’en est rien !
LA SACEM a rectifié son erreur bien des années plus tard…

(d’autant plus que vous avez intitulé cet article “Que la mémoire ne flanche”, et “J’ai la mémoire qui flanche” est une autre chanson écrite par Serge Rezvani !)


Donnez votre avis !






ombre