Accueil

 alexis-michalik.jpg

Que dis-je, un garçon qui crée des caps, des péninsules. A ma grande honte, je n’ai vu aucune des trois pièces écrites et montées par Alexis Michalik, mais il me semble que je suis passé à côté de quelque chose d’important. Alors je vais me rattraper sans tarder. Son Edmond sur Rostand juste avant Cyranose joue au Palais royal. Toute la presse dit “chapeau” à cet art qui ne manque pas de… panache !
Voici son programme :
Gabriel Fauré - Pavane
Saint-Saens - carnaval des animaux - finale
Gershwin - rhapsody in blue
Berlioz - symphonie fantastique - un bal

Pour les madeleines:

Ella Fitzgerald- Evry time you say goodbye
Nat king cole - Stardust
Frank Sinatra - i’ve got you under my skin

3 commentaires Lien permanent | Rétrolien

 vladimir-fedorovski.jpg

Chaque nouveau livre de Vladimir Fédorovski est un événement, car il sait mettre en relation le passé et le présent, révéler l’essentiel grâce à des détails oubliés qui complètent le puzzle et éclairent le mystère. Et il en parle avec une faconde et une vivacité incomparables.
Roman d’amour, son Saint-Pétersbourg est aussi un cri d’alerte qui rappelle le constat de Paul Valéry : “Nous civilisations, nous savons maintenant que nous sommes mortelles.”

Voici son programme :
-  fin de l’Oiseau de feu de Stravinski,
- le début du 1er concerto pour  piano de Tchaikovsky, par Mikail Rudy
- le thème central de la 7e Symphonie de Chostakovitch

Les chansons de sa jeunesse :

. Boulat Okoudjava, Le grain de raisin
. Brel, Ne me quitte pas
. Yves Montand, les Grands Boulevards

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

 francois-begaudeau.jpg

Il n’a rien d’érotique. C’est probablement l’une des raisons pour laquelle il demeure sexy avec le temps.
L’esprit domine. Et la chair sommeille.
La modernité le taraude, il la cherche comme d’autres les voies du seigneur.
Comme tous les types très structurés, la musique le trouble. Bon signe.
En conclusion, très sympathique dans l’ensemble.
Voici son programme :
Mozart, Concerto pour clarinette (allegro)
Beethoven, Sonate au clair de lune
Wagner, Siegfried idylle
Debussy, Prélude à l’après-midi d’un faune.

Madeleines :
Delpech, Les oies sauvages
Rolling Stones, Have you seen your mother, baby, standing on the shadow
The strokes, The modern age

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

 patrice-fontanarosa.jpg

Fils de peintres, né pendant la guerre, Patrice Fontanarosa n’aura eu de cesse de chercher la lumière par la musique, les couleurs de la vie, et d’offrir à un large public le goût de la beauté comme un chemin vers la paix intérieure.
Voici son programme :


Ouverture de Parsifal 5′ Wagner
Final de la 9ème symp Beethoven
Ouverture 2ème suite de Daphnis (5′) Ravel (Ozawa)
” E lucevan le stelle” Tosca Puccini (F. Corelli)

Bach par Enesco
Schumann par Heifetz
Valse op.69 si min. Chopin

2 commentaires Lien permanent | Rétrolien

francois-rollin.jpg

Il était ému, François Rollin, de parler de ses musiques préférées avec les auditeurs. Le professeur a toujours quelque chose à dire, mais l’artiste a aussi beaucoup à partager.
Voici son programme :
Musiques :
Chopin Ballade n°1, version Horowitz
Schubert Sonate 960, 4° mvt
Smetana La Moldau
Saint-Saëns Carnaval, le cygne.

MADELEINES
Strauss La chauve souris
Chopin Etude ut mineur op 10 n°12 (Cziffra)
Beethoven, 2° mvt de la 7eme symph

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Bernard Campan, la sincérité

Le 25 octobre 2016 à 15:13 par Olivier Bellamy

bernard-campan.jpg

Il est sans fard, sans pose et sans épines. D’un étonnant naturel. Et sa manière d’énoncer tranquillement que ceux qui disent être contents de leur sort sont des menteurs. Sans insatisfaction, aussi petite, mesquine soit-elle, pas d’art !
Voici son programme :
3 madeleines :

- Les quatre barbus “La pince à linge”
- The Beatles “Help”
- La mort d’Ase Peer Gynt

4 musiques classiques :

- Les Variations de Goldberg par Glenn Gould
- Doctor Gradus ou Clair de Lune - Debussy
- Passacaille de Haendel
- Le concerto n 23 pour piano - Mozart

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Myriam Boyer, l’authentique

Le 25 octobre 2016 à 15:09 par Olivier Bellamy

myriam-boyer.jpg

On la voit, on l’aime. On l’entend parler, on ne veut plus la quitter. C’est Myriam Boyer.
Voici son programme :


- Vivaldi 0p 8 no 2 l’été Presto.
- Tchaïkovski concerto no1 Allegro
- Pablo Casals Bach suite no 1 violoncelle.
- Adagio Albinoni.
- Frehel où sont tous mes amants.
- Bécaud mes mains.
- Michel Delpech chez Lorette

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Michel Fau, le possédé

Le 25 octobre 2016 à 15:07 par Olivier Bellamy

michel-fau.jpg

Il a le feu en lui, Michel Fau. Le théâtre y entre comme dans un moulin. La musique s’y sent chez elle. Il est jeu des pieds à la tête.Et quelle sensibilité !
Voici son programme :


-Miséréré de Delalande par Vincent Dumestre

-Léonie Rysanek dans La femme sans ombre de Strauss

- Michael Spyres dans du Rossini ou du Mozart

- Maria Ewing dans Lady Macbeth de Shostakovitch

3 Madeleines

- Teresa Stratas dans Lulu de Berg

- Michel Dens dans Les pécheurs de perles de Bizet

- Diane Dufresne dans Oxygène

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Biyouna, un sacré caractère

Le 25 octobre 2016 à 15:01 par Olivier Bellamy

“Aujourd’hui, tout le monde est professionnel. A l’époque moins”, nous glisse Biyouna pour expliquer le fait qu’elle ait pu rendre le réalisateur chèvre lors de son premier engagement, tant elle était (de son propre aveu) insupportable.
C’est vrai que tout a changé. Je me souviens des colères et des crises de nerfs dans les rédactions autrefois. On en venait aux mains. Tout ça a disparu. Aujourd’hui tout passe par les avocats, les DRH ou les réseaux sociaux. La violence n’a pas disparu, elle s’est modernisée.
Voici son programme :
3 Madeleines :
Warda djazairia: titre/
Rahame tah habek;
Piaf : La foule et je ne regrette rien ;

1 classique :
La Valse N2 de Chostakovitch
Malouf algérien
Chaabi algérois

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Douglas Kennedy, music lover

Le 25 octobre 2016 à 14:52 par Olivier Bellamy

 douglas-kennedy.jpg

Ecrivain francophile et mélomane. Douglas Kennedy rachète l’Amérique de Donald Trump.

Hosanna - Messe in S Minor / JS Bach - William Christie et Les Arts Florissants (or JE Gardiner)
Byrd - Mass for Five Voices / Gloria
Beethoven - Piano Sonata No 29 /Hammerklavier Sonata / Scherzo/ Wilhelm Kempf
Shostakovich - Symphony No 5 (first movement) - Andris Nelson / Boston Symphony Orchestra.

Trois Madeleines

Dvorak Cello Concerto - Jacqueline du Pré
Bach - Passacaglia et Fugue in C Minor (E Power Biggs)
Bach - Goldberg Variations - Variation 1 (1955 recording)

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

ombre