Accueil  >  Macha Méril, l’épouse-touflante
Flux RSS

Macha Méril, l’épouse-touflante

Le 17 mars 2016 à 09:37 par Olivier Bellamy

macha-meril.jpg

C’est ainsi que l’a baptisée Michel Legrand qui sait autant jouer avec les mots qu’avec les notes.
Mais Macha est avant tout, bien sûr, une artiste talentueuse, une créatrice authentique, une femme diablement intelligente, fine et drôle. Princesse rouge plus que bas-bleu, femme de lettres fascinée par la poésie des chiffres, dame de coeur qui sait aussi envoyer des piques, vous régaler d’une salade de trèfles ou vous laisser sur le carreau. Libre avant tout.

Voici son programme :

- Bach, “Jésus que ma Joie demeure”, par Dinu Lipatti
- Stravinski, L’Oiseau de Feu, ”La Danse de l’oiseau”
- Franck, Sonate pour violon et piano, 2ème mvt, Vadim Repin (violon) et Nikolai Lugansky (piano)

Les petites madeleines :

- Franck Churchill (musique), Larry Morey (paroles), Blanche Neige (Disney), ”Sifflez en travaillant”
- Thelonious Monk, “Round about Midnight”
- Georges van Parys, Belles de nuit (Film de René Clair)“Je te reverrai chaque nuit” 

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre