Accueil  >  Jean-François Kervéan, l’homme qui murmure à l’oreille du roi
Flux RSS

Jean-François Kervéan, l’homme qui murmure à l’oreille du roi

Le 15 octobre 2015 à 11:05 par Olivier Bellamy

jean-francois-kervean.jpg

Il est arrivé en avance. Très en avance. Après deux heures de train. Si la ponctualité est la politesse des rois, l’avance est probablement l’apanage de ceux qui ont charge de leur âme.
Puis il est revenu, Jean-François Kervéan. Absent, brouillon, rêveur, préoccupé. Et au moment du rouge, à 18 h 03, il était totalement là. Ouvert, disponible, sincère, généreux. Sans bla-bla. Quand un nègre parle à la première personne, l’incarnation n’est pas un vain mot. La totale concentration de l’écrivain véritable, à heures fixes.

Voici son programme :

Classiques :

- “La Chasse au cerf”, de Morin
- Pantomime du Bourgeois Gentilhomme, de Lully
- “God Save The Queen”
- Duo “Tendre Amour”, Les Indes Galantes, de Jean-Philippe Rameau

Madeleines :

- Barbara - “La Solitude”
- Barbara - “Dis, quand reviendras-tu ?”

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 3 commentaires pour cet article :

1 Patrick Delaunay, le 15 octobre 2015 à 13:25 :

Hm. Si “Louis” renonça (après coup ?) à la nièce de Mazarin, j’observe qu’il ne renonça nullement ensuite à ses passions, celles des arts, des filles et des femmes.
On n’existe que par elles. Combinées, cela donne, par exemple, Casanova. DSK dont il fut question pendant l’émission, au demeurant captivante, restera peut-être pour avoir fait plus de Unes de magazines, dans le monde, que le “11 septembre”.
Pour Lully (Lulli en italien), d’accord avec Bellamy : il fallait s’en méfier.

2 Sonia Daly, le 01 janvier 2016 à 19:49 :

Quelle bonne idée de repriser l’interview avec Lucas Debargue….C’est comme si en vous donnant un cadeau d’anniversaire (je vous félicite en retard pour le 29/12), vous vouliez le partager avec nous, le passionnés d Radio Classique. Merci bcp Olivier! Un excellent choix ce jeune qui ne veux pas être “Génie”.

3 Sonia Daly, le 01 janvier 2016 à 20:04 :

Excusez-moi, je ne vous ai pas envoyé mes meilleurs voeux pour une année riche en trouvailles qui iront nous enchanter autant que vous …. Que 2016 vous inspire davantage et que vous soyez très heureux !


Donnez votre avis !






ombre