Accueil  >  Emmanuel Mouret, la douceur des sentiments
Flux RSS

Emmanuel Mouret, la douceur des sentiments

Le 21 avril 2015 à 09:34 par Olivier Bellamy

emmanuel-mouret.jpg

Il a ce visage intelligent qui plaît aux femmes de goût. Et ce regard mélancolique qui trahit des déconvenues anciennes, des désirs inassouvis, des amours en pointillé. La non réalisation sentimentale offre un terrain fécond au réalisateur de films. Le cinéma est plus beau que la vie, disait François Truffaut. Un seul être vous manque et les salles obscures se repeuplent. Ainsi va le septième art.
Voici son programme :

Classiques :

- Bach, Concerto after Vivaldi BWV575 Sicilienne par A Tharaud

- Chostakovitch, premier piano Concerto premier mouvement par Matsuev

- Poulenc, Sonate pour flûte et piano 1er ou 2

- Ravel, Concerto en sol 2ème

Madeleines :

- Ravi Shankar (par exemple la musique du salon de musique)
- Velvet Underground I am sticking with you
- La musique de Mancini du générique de Breakfast at Tiffany’s

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre