Accueil  >  Michel Piquemal, profession musicien
Flux RSS

Michel Piquemal, profession musicien

Le 01 avril 2015 à 11:45 par Olivier Bellamy

michel-piquemal.jpg

Il possède la modestie des grands serviteurs de la musique.
Elève de Denise Duval et de Pierre Bernac, il continue d’offrir à la belle musique française la place qu’elle mérite dans le coeur du monde. Nous avons mieux connu (et aimé) Ropartz, Duruflé, Tomasi grâce à lui. Il nous fait découvrir aujourd’hui la musique de Martial Caillebotte, le frère du peintre, si soucieux des autres et si peu de lui-même. Comme un reflet ancien de son éthique personnelle, car Michel Piquemal a agi de même avec ses élèves, ses solistes, ses musiciens qui sont devenus, à son image, des enfants de la musique.
Voici son programme :
- Martial Caillebotte : Le lever de soleil, extrait d’une journée
enregistrement : Hortus 117, Choeur régional Vittoria d’ile de France, direction Michel Piquemal
- Maurice Ravel : Le lever du jour, extrait de Daphnis et Chloé
- J.S Bach : Passion selon Saint Jean (la première entrée du choeur)
- Maurice Ravel : 1 mélodie extraite des 3 chansons madécasses
Enregistrement : Saphirs Production : Baryton Michel Piquemal (et Juliette Hurel, Jean-Claude Pennetier, Roland Pidoux et Patrick Gallois)

Ses madeleines :
- mélodie de Poulenc chantée par Pierre Bernac
-Gilbert Bécaud : L’enfant à l’étoile, dirigé par Georges Pretre, Orchestre de la RTBF créée le soir de Noel de l’église Saint Germain l’auxerrois (1960)
- Fauré : Requiem, extrait du Libera me (extrait de de 1′54 à 4′50)
enregistrement : Forlane, orchestre de chambre Bernard Thomas / Choeur Vittoria d’Argenteuil

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 C.HOLDRINET, le 04 avril 2015 à 22:28 :

Des années de cela… nous sommes allés plusieurs fois écouter Bernard Thomas et son orchestre de Chambre en l’église St Germain des prés, par de belles soirées de début d’été.


Donnez votre avis !






ombre