Accueil  >  Ibrahim Maalouf, la liberté de l’artiste est non négociable
Flux RSS

Ibrahim Maalouf, la liberté de l’artiste est non négociable

Le 13 février 2015 à 13:29 par Radio Classique

ibrahim-maalouf.jpg

Il a joué pour les obsèques de son ami Tignous, de Charlie Hebdo. Le cercueil était recouvert de dessins. Cela lui a rappelé quand son père rentrait dans son village libanais, en pleine guerre civile, et qu’il jouait de sa trompette sur le toit de la maison.
Ibrahim Maalouf est un artiste libre. Inquiet, concerné, mais libre. Refusant les opinions hâtives, les raccourcis hasardeux, il plaide pour les nuances, la complexité. D’une voix claire.
Voici son programme :
« Les 3 « madeleines »:

- “Shlomo” Ernest Bloch

- “l’aquarium” de Camille Saint Saëns

- le concerto pour piano d’Edward Grieg

Les 4 autres extraits:

- Sonate de Beethoven pour violoncelle et piano N° 3 (1er mvt) Rostro/Richter

- Symphonie n° 1 de Mahler (2e mvt)

- 4e Concerto Brandebourgeois de JS Bach (1er mvt)

le Sacre du Printemps, version Ensemble de Cuivres !!

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre