Accueil  >  Jean-Guihen Queyras, l’élégance ardente
Flux RSS

Jean-Guihen Queyras, l’élégance ardente

Le 26 novembre 2014 à 11:03 par Olivier Bellamy

jean-guihen-queyras.JPG

Protégé de Pierre Boulez lorsqu’il était membre de l’Intercontemporain, Jean-Guihen Queyras effectue depuis une carrière remarquable de violoncelliste avec une rare distinction. Je reçois à l’instant un mail d’auditeurs lyonnais qui se souviennent avec émotion du temps où ils l’ont hébergé lors de ses études et qu’il offrait l’image d’un garçon travailleur, sympathique, aimé des enfants.
Voici son programme :
4 CD qui comptent
Mozart, Don Giovanni. Giulini
Sonates de Scarlatti par Alexandre Tharaud
Pierre Boulez: ‘Sur Incise’
JS Bach: Cantate Jesu, der du meine Seele BWV 78. Duo Wir eilen mit schwachen. Enregistrement de PhilippeHerreweghe chez harmonia mundi

Madeleines
Art Blakey and the drum messengers
Georges Brassens: La Mauvaise Réputation
Beethoven: 7e Symphonie, Marlboro Festival Orchestra/Casals

Pour s’amuser:
Colargol sur la lune
Le petit conservatoire/Mireille

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre