Accueil

dominique-bona-2.JPG

Biographe émérite de Romain Gary, de Berthe Morisot ou de Stephan Zweig, Dominique Bona de l’Académie française se penche sur le dernier amour du poète Valéry. Un éblouissement.
Voici son programme :
- Pablo Casals, Suite n° 1 pour violoncelle de JS Bach

- Claudio Arrau, Clair de Lune de Debussy

- Aldo Ciccolini, Rêves d’amour de Liszt

- Marco Savelli, Prélude Suite n°1 de JS Bach, à la guitare classique

- Madeleines

- Imagine de John Lennon

- Je voudrais tant que tu sois là de Serge Lama

- L’été indien de Joe Dassin

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

marc-lavoine.JPG

Émotion sincère, pudeur, délicatesse, profondeur des sentiments, Marc Lavoine a été un invité exceptionnel de Passion Classique.
Voici son programme :
Clair de Lune de Debussy
Adagio for Strings Samuel Barber
Moldau - Smetana
Variations Enigma / Edgar / Nimrod

Les Madeleines:

Gainsbourg - Lady Héroïne
Jean Ferrat - La Matinée
Barbara - Le Jour ou tu viendras

2 commentaires Lien permanent | Rétrolien

john-eliot-gardiner.JPG

C’est l’un des plus grands chefs d’orchestre du monde pour Haendel, Beethoven et tant de répertoires profanes et sacrés. Son Monteverdi Choir est sans rival. Il vient d’écrire un livre monumental sur Jean-Sébastien Bach qui est à la fois savant, documenté, personnel et passionnant. John Eliot Gardiner est l’un des héros de notre monde moderne.
Voici son programme :
Les Troyens de Berlioz (maybe the march) from the DVD of the Chatelet production
- Bach - Singet dem Herrn motet (from the SDG recording
-D Scarlatti - STABAT MATER ( from the live recording just posted on our website)
- Beethoven 7 fro teh Live from Carnegie Hall recording

As for the three non-his:
DAYS OF WINE AND ROSES - Oscar Peterson trio
IT’S OH SO QUIET - Bjork
GONE - Lianne La Havas

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

pierre-arditi-0610.JPG

Rester fidèle aux idéaux de sa jeunesse, aux valeurs de ses parents tout en acceptant que le monde change, garder intactes ses illusions sur la vie et accepter ses faiblesses en tentant d’en tirer le meilleur, voici quelques unes des pistes qu’a développées Pierre Arditi dans un mélange de générosité et de fierté qui le caractérise bien et au cours d’une émission en tout point exceptionnelle.
Voici son programme :
• MOZART : DANSES ALLEMANDES - Extrait avec cloches d’un traineau
o (cela évoque à Pierre, Noël)
• J.S. BACH : SUITE EN RE ou en SI - Badinerie, solo flûte
• CHOPIN : CONCERT POUR PIANO ET ORCHESTRE 1
• ROSSINI : STABAT MATER -

CHANSONS
• JULIEN CLERC : FRERE ELLE N’AVAIT PAS (GERARD MANSET)
• SERGE GAINSBOURG : LE POINCONNEUR DES LILAS
• BARBARA : PIERRE

6 commentaires Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Fayçal Karoui, nouveaux rivages

Le 10 octobre 2014 à 09:28 par Olivier Bellamy

faycal-karoui.jpeg

Il a décidé de se recentrer sur son orchestre de Pau tout en restant disponible pour d’autres aventures (Vienne, etc.) La vie de chef d’orchestre est étrange : on ne peut pas gagner sa vie en faisant la manche et les cachets sont parfois excessifs, nous rappelle Fayçal Karoui avec lucidité. Ce jeune homme enthousiaste et généreux est un musicien ouvert, parfois vulnérable face à des orchestres qui deviennent méchants dans leur besoin de trouver un bouc émissaire pour expurger leurs tensions internes, mais surtout bourré de talent.
Voici son programme :
Concerto Empereur Beethoven (2e mvt)
Ravel Tombeau de Couperin

Grand Corps Malade j’ai pas les mots
Rachmaninov

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

pierre-nahon-0210.JPG

Pour le collectionneur Pierre Nahon, Andy Warhol est encore vivant, tout comme Courbet ou Manet. C’est peut-être la leçon à retenir de ce rendez-vous avec ce grand galleriste français qui a exposé Basquiat, représenté César ou Duchamp. L’art moderne n’est pas une obsession financière ou idéologique, c’est la continuité d’un dialogue avec la beauté et le mystère qui dure depuis Lascaux, c’est une partie d’échecs (pour reprendre le mot de Garouste) qui se poursuit entre les artistes et c’est une longue histoire d’amour avec quelques scènes de ménage parfois homériques.
Voici son programme :
MARCHE POUR LA CEREMONIE DES TURCS ( Lully) - Artiste : le Concert des Nations
(extrait de la B.O. de “Tous les Matins du Monde”)

. LA GRANDE SARABANDE pour cordes et basse. Haendel (Karol Teutsch)

. CONCERTO N°1 pour violon : Prokofiev - Timing: de 2′42 à 3′56 sur le concert dirigé par Claudio Abado
(Prokofiev Violin Concerto n°1 in re mayor op. 19 I. Andantino)

. LA VALSE du BLUE DANUBE dans la B.O.de “La Porte du paradis” de Michael Cimino

. Pierre Henry MESSE POUR LE TEMPS PRESENT

. THE POET ACTS, extrait de THE HOURS - B.O. : Philipp Glass

. BLUE MARCH des Jazz Messengers

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Marie Gillain, histoire belge

Le 02 octobre 2014 à 14:28 par Olivier Bellamy

marie-gillain-0110.JPG

Déterminée et sensible, Marie Gillain échappe aux classifications hâtives. Elle est libre, moderne, avec ce fond de poésie belge qui nous fait craquer.
Voici son programme :
Classiques :

- Suite de Bach pour violoncelle seule numéro 6 ou 7 je crois
- Gonzalez - Solo piano
- Claudi Arrau nocturne de Chopin numéro 1
- Don Giovanni de Mozart

Madeleines :

-’Mama’ de Alela diane
-’when we were young’ de Gribz
-’l'espoir’de Cali ou’une femme se repose’ ou ‘Roberta’-

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

Flux RSS

Bruno Gaccio, “développons”

Le 02 octobre 2014 à 14:23 par Olivier Bellamy

bruno-gaccio-3009.JPG

Mine de rien, avec ses mots, sa gouaille et ses intuitions de “voyou”, Bruno Gaccio poursuit la réflexion d’Elie Barnavi en appelant à l’équilibre, au dialogue avec tous (quitte à ce qu’une baffe parte) et au besoin d’harmonie. Liberté de parole, liberté de pensée, même pour les imbéciles. Le fameux : “Développons !” Ne serait-ce que pour les inciter à devenir plus intelligents.
Voici son programme :
La donna e mobile – Rigoletto
Air du Catalogue – Don Giovanni
L’oiseau rebelle – Carmen
Serge Lama Le barbier de Séville

Madeleines :
Erci Clapton Old Love
Led Zeppelin Highway to hell
AC DC Whole lotta love

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

 elie-barnavi.JPG

Elie Barnavi est un sage. La guerre, il l’a faite, il en connaît le prix, la dureté, l’horreur, mais il sait qu’elle est parfois inévitable. Nécessaire, non, mais inévitable. Il n’y a pas de bonne guerre, mais il est des paix honteuses et des pacifistes inconscients et monstrueux. Car, comme le disait Churchill, on peut, si l’on n’y prend pas garde, avoir : et la guerre et le déshonneur. La réflexion et le dialogue sont encore les meilleurs moyens de l’éviter.
Voici son programme :
- les 4 morceaux :

. La Passion selon St Jean de Bach, n’importe quel morceau

. le deuxième air de Zerlina “Vedrai carino”) dans Don Giovanni, si possible dans l’interprétation de Lucia Popp

. la première partie du premier concerto pour piano de Brahms

. l’Appassionata de Beethoven, si possible dans l’interprétation de Claudio Arrau

- les madeleines

. “J’ai perdu mon Eurydice”, si possible dans l’interprétation de Maria Callas

. La jeune fille et la mort, Schubert

. la Moldau de Smetana

1 commentaire Lien permanent | Rétrolien

diane-dufresne-2609.JPG

Elle est originale, créative, toujours ; et elle incite son public à l’être aussi. Diane Dufresne a du talent à en revendre et sait nous rendre aussi talentueux. C’est cela peut-être un vrai artiste.
Voici son programme :
Des chansons qui sont des souvenirs importants
- Claude Nougaro “L’allées des brouillards”
- Jean Lumière “La petite église” - 1934
- Elvis Presley ” Don’t be cruel “
- Line Renaud “Combien coûte ce chien dans la vitrine”

Des pièces classiques et souvenirs
- Enrico Caruso “Salut demeure chaste et pure” Faust (que son père chantait)
- Callas “Addio del passato” La Traviata Verdi
- Arvo Part ” Spiegel im Spiegel”
- Beethoven ” La grande fugue”

“Les eaux de mars” chantée par Elis Régina et Jobim.

Ajouter un commentaire Lien permanent | Rétrolien

ombre