Accueil  >  Cecilia Bartoli, romaine et russe
Flux RSS

Cecilia Bartoli, romaine et russe

Le 17 octobre 2014 à 11:24 par Olivier Bellamy

 cecilia-bartoli-1410.JPG

Elle a réinventé le CD thématique, l’objet précieux, le livre sonore, le voyage musical, musicologique et populaire. Elle crée des tubes. On attend le nouveau Bartoli comme le nouveau Nothomb. Cette année : Saint-Pétersbourg ! Adulée et brocardée, elle reste une star accessible, pudique et passionnée. Viva Bartoli !
Voici son programme :
Mozart / cosi / le trio Space il vento

Rossini / l’italienne à Alger / final du 1er acte, version d’abbado

Raul gimenez / BELLINI - somnombula - air tutto e sciolto

3 madeleines

Chanteuse italienne
Mina / titre: brava

Pavarotti / titre bongiorno

Caruso / lucio dalla

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 9 commentaires pour cet article :

1 Lucie Gardot, le 18 octobre 2014 à 16:13 :

J’aime écouter Passion Classique quand les invités (comme Cécilia Bartoli) sont de cette qualité !

2 C.HOLDRINET, le 18 octobre 2014 à 17:19 :

J’aime la diversité des invités dans passion classique. Mais jusqu’à un certain point. Et ce ne sont pas des propos élitistes. Tout cela pour une promo de je ne sais quoi. Un nouvel album sans doute.
Erica n’en faisait d’ailleurs pas l’éloge non plus. Il est vrai qu’en Russie elle a du succés???Tant mieux pour elle.
Seuls les français doivent avoir l’oreille sensible Lucie, car effectivement elle chante faux.
Elle a son public et c’est bien pour ceux qui aiment.

Mais c’est bien Cécilia Bartoli qui va nous transporter à Saint Petersbourg!
J’ai hâte de l’entendre.

3 Erica Roche, le 18 octobre 2014 à 17:44 :

Claudette, je pense que vous parlez de Mireille Mathieu en disant qu’elle chante faux, ce qui est malheureusement vrai et depuis un certain temps deja. Je ne suis pas fan de MM et je ne l’ai jamais ete, mais il n’y a pas que nous sur cette terre!..

4 Erica Roche, le 18 octobre 2014 à 18:41 :

Cecilia Bartoli - parlons en. Quelle joie de l’entendre, comme toujours. Tout d’abord il y a l’interprète magnifique avec cette tessiture si particulière - à se mettre à genoux. Ensuite, il y la femme - simple et enthousiaste - je la mettrais d’office parmi la liste des humbles grands de Claudette. Elle fait partie de cette génération merveilleuse d’”anti divas” qui n’hésitent pas à relever de nouveaux défis, dont évidemment Cécilia Bartoli et ses recherches passionnées d’ouvres oubliées pour notre grand plaisir. Il y en a d’autres - je pense notamment à notre Natalie Dessay qui a trouvé la force de caractère de changer de métier avec bonheur, ce qui devait être un crève-cœur. J’adore son disque de Michel Legrand. Il y aussi Joyce Di Donato qui n’a pas hésité, il y a quelques années, à chanter Le Barbier de Séville à Londres en chaise roulante et la jambe dans le plâtre, deux jours après s’être fracturée la cheville. On continue la liste?

5 Lucie Gardot, le 18 octobre 2014 à 19:10 :

Sans réfléchir, j’ai déjà ma petite liste côté garçons d’anti-divos, Placido Domingo, Ludovic Tézier avec qui j’ai échangé quelques mots, Jonas Kaufmann….
A suivre.

6 C.HOLDRINET, le 18 octobre 2014 à 20:42 :

Bien sûr Erica, je parle de M.Mathieu.
Je doute qu’elle ait de nombreux fans chez les auditeurs de radio classique. C’est la raison pour laquelle j’ai écrit que j’appréciais la diversité des invités, mais jusqu’à un certain point.Elle enchante son public et c’est bien comme cela. D’autant que sa carrière aura été longue.

Et comme vous le dites Erica, nous ne sommes pas seuls sur terre!…
Je me permets d’en revenir à votre voyage. Saint Petersbourg nous tente depuis longtemps et mûrit ces temps-ci…
La formule croisière fluviale nous séduit. “intermèdes”,dont les conférenciers sont réputés géniaux, en propose de mai à septembre. C’est logiquement la meilleure période dans l’année. Mais St.Petersbourg sous la neige, n’est ce pas magique? Il faut dans ce cas renoncer à la Volga et rester à St Petersbourg?

Hors sujet,pardon, mais c’est la faute de la belle Cécilia qui nous rend l’âme
vagabonde.
La merveilleuse Cécilia Bartoli dont Erica a tout dit.Elle nous gâte vraiment.
Etes-vous allées voir chères amies, à la rubrique Arditi, les humbles grands que j’avais ajoutés à notre liste?…

7 C.HOLDRINET, le 18 octobre 2014 à 22:33 :

La simplicité, l’humilité de l’immense Michel Bouquet.

8 Erica Roche, le 18 octobre 2014 à 22:55 :

Claudette, nous avons connu la Russie par une chaleur torride fin juin, début juillet - oui, c’était la période des nuits blanches que nous n’avions pas particulièrement recherchée, mais ça s’est trouvé ainsi et c’était très particulier et ensorcelant. Nous sommes partis là-bas par le biais d’Arts et Vie, et vous pourriez voir les détails sur leur site. La croisière fluviale a beaucoup d’avantages, dont celui de ne pas être tout le temps obligé de faire et défaire ses valises! Je ne sais pas si je préfère -30° ou +35° pour les visites - à vous de voir.

9 C.HOLDRINET, le 19 octobre 2014 à 11:07 :

Merci Erica. Les températures extrêmes ne sont certes pas idéales pour le tourisme.
Nous allons voir.
Passez un bon week-end estival! Le dernier probablement.
Merci à vous.


Donnez votre avis !






ombre