Accueil  >  Véronique Genest, grande soeur du peuple
Flux RSS

Véronique Genest, grande soeur du peuple

Le 24 juin 2014 à 14:35 par Olivier Bellamy

230614-veronique-genest2.JPG

On a grandi au fil de ses enquêtes, de son humour et de son côté pif-paf-pouf badamoum. Vingt-deux ans, ça crée des liens, patron !
Pudique, Véronique ne s’est pas souvent étendue sur son amitié avec Georges Moustaki, ses mots croisés avec Georges Pérec, et surtout une éducation musicale sous l’aile de son frère, Olivier, homosexuel, fou de musique classique, et mort du sida. Derrière la grande gueule aux manières de charretier calabrais et aux jurons de carreau des Halles se cache une fille sensible et généreuse que les Français adorent.

Voici son programme :

- Chopin : 1ère ballade
- Carl Orff : Carmina Burana
- Giordano : Andrea Chénier, ‘La mamma morta’ par la Callas
- Satie : 1ère gymnopédie

Madeleines :

- Georges Moustaki : “Votre fille a 20 ans”
- BO du film O’brother : Les culs trempés, Angel band
- Francis Cabrel : “C’est écrit”

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre