Accueil  >  Danièle Sallenave, une vie au cours de la Loire
Flux RSS

Danièle Sallenave, une vie au cours de la Loire

Le 30 mars 2014 à 15:33 par Olivier Bellamy

280314-daniele-sallenave2.JPG

On dit “dormir comme un loir”, mais au bord de la Loire, pas question de piquer un roupillon. Tout y est invitation au plaisir, malgré les dangers, à l’harmonie, malgré une histoire tourmentée, et à la beauté. Comme nous le rappelle Danièle Sallenave, son cours ressemble à une vie entière : gazouillant à la source, turbulent et accidenté ensuite, puis majestueux dans sa maturité et indolent, sablonneux à la fin du jour. De Rabelais à la boule de fort, des châteaux aux abbayes, du sandre au muscadet, c’est deux siècles de civilisations qui s’écoulent sans fin.

Voici son programme :

1. Josquin des Prés : Mille regretz de vous abandonner ou Miserere mei deus

2. Berlioz : Nuits d’été op.7, Sur les lagunes (par Régine Crespin)

3. Poulenc : Les Ponts de Cé (par Hugues Cuenod)

4. Dutilleux : Trois strophes sur le nom de Sacher (par Yvan Chiffoleau)

Madeleines :

1. BO du film Les Choristes : Compère Guilleri

2. Rameau : La nuit

3. Jeanne Moreau chante “J’ai la mémoire qui flanche…”

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 C.HOLDRINET, le 02 avril 2014 à 18:52 :

nouvel essai


Donnez votre avis !






ombre