Accueil  >  Benjamin Lévy, baguette tradition
Flux RSS

Benjamin Lévy, baguette tradition

Le 05 février 2014 à 14:30 par Olivier Bellamy

030214-benjamin-levy2.JPG

Il a commencé par la musique légère qui à en croire Offenbach “a moins de chance de retomber”. Pas seulement l’école du rire, mais aussi du style, de la transparence et de la souplesse. Il a été l’assistant de David Zinman, fantastique chef qui a réalisé une synthèse parfaite de la tradition et de l’apport des baroqueux de manière plus probante que Simon Rattle.
Benjamin Lévy a aussi créé sa phalange, l’Orchestre de chambre Pelléas, que des Golaud inquiets de le voir ravir sa Mélisande tardent à inviter en France. Intelligence, virtuosité et enthousiasme guident les pas de ces musiciens aux semelles de vent qui ont plusieurs cordes à leur arc.

Voici son programme :

I/ Offenbach, Orphée aux Enfers
Marc Minkowski
CD 1 - Plage n°32 : “Gloire à Jupiter !”

II/ Debussy : Pelléas et Mélisande
Wiener Philharmoniker, Claudio Abbado
CD 2 - Plage n° 13 : “On dirait que ta voix…”

III/ Orchestre de Chambre Pelléas - Live au Concertgebouw d’Amsterdam
Beethoven

IV/ Beethoven, Symphonie n° 2
Tonhalle Orchester, David Zinman
Début du 1er Mouvement

V/ Dominique Probst/ Eugène Ionesco
“Maximilien Kolbe”
Plage 3

Madeleines :

1/ Saint-Saëns : La Princesse Jaune, ouverture
London Philharmonic Orchestra - Geoffrey Simon
2009 / Cala Records
A partir de 3′45″

2/ Beethoven : Sonate “Le Printemps” op. 24
Itzhak Perlman violon / Vladimir Ashkenazy, piano
Début du 1er mouvement

3/ Bernstein : Divertimento
Valse

Lien permanent | Rétrolien

Il y a un commentaire pour cet article :

1 Roberto Livadiotti, le 07 février 2014 à 17:48 :

Bonne émission.Remarquons la prédominance de Beethoven dans les choix musicaux.Ce n’est pas pour nous déplaire!


Donnez votre avis !






ombre