Accueil  >  Julie Depardieu, le charme de l’adolescence
Flux RSS

Julie Depardieu, le charme de l’adolescence

Le 01 février 2014 à 18:33 par Olivier Bellamy

310114-julie-depardieu2.JPG

Elle me fait penser à Giuliette Masina - le Chaplin au féminin que Fellini s’était choisi - avec ses grands yeux interrogateurs et sa bouille de gavroche. Et à Arletty bien sûr. Mieux qu’une actrice, Julie Depardieu est une nature, ce qui est rare et fragile. Mais quelle comédienne ! C’est aussi une intuitive que seule l’intelligence peut diriger (j’allais dire “mater”), et une perfectionniste qui s’ignore derrière ses airs d’ado cossarde. Avant tout, elle est vivante ! quand d’autres se réfugient derrière des airs de vestales momifiées. Que voulez-vous ? On l’aime !

Voici son programme :

- Chostakovitch : Concerto pour violoncelle n°1, 1er mvt
- Prokofiev : Concerto n°2, 2e mvt (par Gil Shaham)
- Verdi : Le Trouvère, ‘D’amor sull’alli rosee’ (par Angela Gheorghiu)

Madeleines :
- Guillaume
- Elisabeth
- Gérard

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre