Accueil  >  Jean Benguigui, une découverte
Flux RSS

Jean Benguigui, une découverte

Le 04 septembre 2013 à 11:42 par Olivier Bellamy

  030913-jean-benguigui2.JPG

  On peut passer pour une pomme et en avoir dans le citron. Jouer les idiots face à des buses qui se croient sorties de la “cuisine” de Jupiter (comme disait Coluche) peut être un plaisir de fin gourmet.

C’est le cas de Jean Benguigui qui, tout en prétendant ne rien connaître à la musique classique, ne rapproche pas moins, instinctivement, Mozart de Marivaux et de Shakespeare, ce qui est une preuve éclatante d’intelligence et de sensibilité.

Ajoutez à cela l’humour, la nonchalance orientale, le bon sens, la malice qui cachent l’angoisse juive d’apparaître, la passion obsessionnelle du détail et l’amour des belles choses. Un sacré bonhomme !

  Voici son programme :

  - Mendelssohn : Concerto pour violon, Isaac Stern

  - Offenbach : La Belle Hélène, « Au genre humain, il faut rendre service »

  - Mozart : « Voi che sapete », Frederica von Stade

  Madeleines :

  - Beethoven : « La Pastorale », L’orage

  - Gounod : Faust, « Le veau d’or est toujours debout »

  - Lili Boniche : « Alger »

Lien permanent | Rétrolien

Il y a 9 commentaires pour cet article :

1 Lucie Gardot, le 04 septembre 2013 à 18:36 :

Très agréablement surprise par Jean Benguigui.Je ne connaissais pas grand chose de sa carrière si ce n’est quelques apparitions à la télé peu valorisantes;-) Mais travailler avec des metteurs en scène comme Patrice Chéreau,Giorgio Strehler ou Peter Stein est plutôt impressionnant. Hélas l’émission est trop courte.
J’espérais le retour de Passion Classique à 1h30 mais ce n’est peut-être pas la volonté d’Olivier Bellamy.

2 Itié, le 05 septembre 2013 à 07:14 :

Comme Lucie ! Emission très agréable avec un acteur méconnu , et toujours dans l’espoir du retour des 30mn manquantes.

3 Roberto Livadiotti, le 05 septembre 2013 à 10:46 :

La présence dans ses choix, de Beethoven,Mendelssohn et le “sempiternel” Mozart suffit à rendre cette émission intéressante.L’air du veau d’or du “Faust” de Gounod, pas mal aussi.

4 COURTAUT.Monique, le 05 septembre 2013 à 15:27 :

Mozart ,le divin Mozart ,je peux l’écouter tous les jours sans me lasser;pas seulement l’air de Cherubino!
Qui a regardé et écouté l’hommage à Henri Dutilleux,hier soir sur Mezzo ?
J’aime beaucoup sa façon de mélanger les timbres des instruments .
Des mains immenses et puissantes ,à la
Michelangelo!!

5 Lily, le 05 septembre 2013 à 19:56 :

Des mains immenses et qui savaient écrire la musique avec la précision du pinceau d’un calligraphe.
Ses partitions manuscrites vues hier soir
, des œuvres d’art en elles-mêmes.

6 Lily, le 05 septembre 2013 à 20:13 :

Au risque de me retrouver seule de cet avis, c’est pas tant les 30 minutes en moins de l’émission qui me chagrinent.. , mais..c’est le manque cruel d’invités ayant un rapport avec la musique, ou de passionnés sachant vous accrocher, vous intéresser, vous faire découvrir de nouveaux horizons.

7 COURTAUT.Monique, le 05 septembre 2013 à 21:47 :

Vous n’êtes point seule Lily,la promotion
du livre ,du film ,du concert , du spectacle ,du …est si appuyée que j’ai envie de tout sauf lire ,voir ,assister.
RC est certes une radio commerciale,mais aussi classique .Je déserte souvent sauf les discographies du soir .Désolée …

8 Lucie Gardot, le 05 septembre 2013 à 22:57 :

Egalement de votre avis Lily. Mais quand l’invité est intéressant à écouter et de surcroît passionné de musique classique, ce qui semblerait évident à Radio Classique ;-) j’aimerais les quelque 30 minutes de plus !

9 Itié, le 06 septembre 2013 à 16:23 :

Ces invités en promotion, on les a déjà entendus ou vus dans tous les médias , et parfois je frôle l’overdose ! Mais il est vrai que parfois il y a des surprises , comme avec Mr Benguigui .


Donnez votre avis !






ombre