Accueil  >  Jean-Louis Beffa, enchanté
Flux RSS

Jean-Louis Beffa, enchanté

Le 28 mai 2013 à 18:15 par Olivier Bellamy

 Olivier Bellamy reçoit Jean-Louis Beffa dans Passion Classique

Directeur de l’AROP (Association pour le rayonnement de l’Opéra de Paris), Jean-Louis Beffa possède une vraie passion pour l’opéra et un talent d’animateur hors pair pour que les subventions publiques et le financement privé aillent dans la même direction : qualité, plaisir et responsabilité. C’est aussi un sage qui pense que le bien de l’entreprise, l’avenir du pays, l’énergie de la jeunesse et la participation active des employés doivent impérativement s’allier pour que le pays sorte de la crise et entre de plain pied dans le monde qui nous attend. Sans chercher à vouloir “arrêter les aiguilles” et en changeant “pour que rien ne change”.
Voici son programme :
Si on pouvait arrêter les aiguilles de Berthe Sylva
Hymne à l’amour d’Edith Piaf
Le galop du bal du Guépard par Nino Rota

Classiques

Qui la voce sua soave mi chiamava de l’acte 2 des Puritani de Bellini par Maria Callas dirigée par Serafin (EMI )
L’adagio du concerto pour clarinette et orchestre de Mozart (K622) par Karl Boehm, Alfred Prinz ,Nicanor Zabaleta et Wolfang Schultz (Deutsche Grammophon)
Dio,che nelĺ’alma infondere chanté par don Carlo et Rodrigo ,acte 2 ,premier tableau de Don Carlo version sir Georg Solti chez Decca
La mort d’Isolde “Mild und leise wie et lächelt ” chantée par Birgit Nilsson dans Tristan und Isold version Karl Bohm( Deutsche Gramomophon)

Lien permanent | Rétrolien

Soyez le premier à commenter cet article.


Donnez votre avis !






ombre